Blida : Instructions fermes pour améliorer l’AEP | El Watan
toggle menu
jeudi, 22 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190822




  • Pub Alliance Assurance

Blida : Instructions fermes pour améliorer l’AEP

05 février 2019 à 10 h 00 min

La mise en œuvre du programme de développement du secteur des ressources en eau, tel était le programme de la récente visite du premier responsable du secteur  des ressources en eau et de l’assainissement, Hocine Necib, dans la wilaya de Blida.

En effet, le côté est de la wilaya, où des travaux et des réalisations pour renforcer l’alimentation en eau potable, sont en deça de l’avancement dans les communes de Meftah et Djebabra, avec un taux de 75% scindé en 3 lots (forages, conduites et génie civil). Même situation pour l’Arba et Ouled Slama, deux communes limitrophes où les travaux sont à 60% et la mise en service de ces projets devrait intervenir au plus tard  fin du 1er trimestre de l’année en cours, afin que l’eau potable sera servie au quotidien pour toute la popu lation.

De l’autre côté du territoire, c’est la réhabilitation et la rénovation du réseau AEP du grand Blida, ainsi que ceux des communes de Mouzaïa et de Aïn Romana, que le ministre a visités afin de rendre quotidienne la distribution d’eau pour tous les habitants.

Ce sont là quelques-unes des 20 opérations inscrites au programme de développement dont a bénéficié la wilaya de Blida en matière d’AEP, pour une Autorisation de programme globale de 14,77 milliards de dinars.

Notons que la situation de l’alimentation en eau potable s’est significativement améliorée, puisque 74% de la population sont aujourd’hui alimentés au quotidien et 24% 1j/2. Malgré que plusieurs contrées ont toujours des difficultés d’approvisionnement en ce précieux liquide, les efforts des entreprises et le suivi des responsables visent à atteindre l’objectif primordial, qui est d’atteindre les 85% au quotidien sur l’ensemble de la wilaya avant la saison estivale 2019.

La visite a aussi mené le ministre et sa délégation à s’enquérir de 2 grands projets d’assainissement. Il s’agit du projet de réhabilitation et d’extension de la station d’épuration de Beni Mered, qui est bâtie sur une assiette  de 6 ha, avec un débit théorique de traitement de l’ordre de 31 000 m3 /j pour l’année 2018 et de 51 600 m3/j à l’horizon 2030. Actuellement, la station d’épuration reçoit un débit variant de 13 000 à 16 000 m3/j, soit 50% du débit normal.

Cette station aura un impact considérable dans la région, dont l’adaptation du procédé d’épuration pour un meilleur rendement, l’amélioration du cadre de vie des citoyens, la possibilité de réutiliser les eaux épurées, la lutte contre les MTH, la protection du milieu récepteur et enfin la création d’emplois pendant les phases de réalisation et d’exploitation.

La station d’épuration de Boufarik, située du côté de Benkhelil, d’une capacité de 60 000 m3/ j, est mise en eau depuis décembre 2018. Le projet a connu un retard, dû notamment à plusieurs épisodes d’intempéries. Elle devrait entrer définitivement en service au plus tard fin mars, selon les responsables.  Par ailleurs, une nouvelle station d’épuration pour la prise en charge des eaux usées du nouveau pôle urbain de Bouinan est en voie de lancement. 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!