Une cartographie pour orienter les investisseurs | El Watan
toggle menu
mercredi, 26 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190626
  • Pub Alliance Assurance

Secteur de l’Agriculture dans la capitale

Une cartographie pour orienter les investisseurs

09 octobre 2018 à 1 h 56 min

Une cartographie des investissements établie selon les spécificités de chaque région de la capitale.

La direction de l’agriculture et du développement rural de la wilaya d’Alger a élaboré «une cartographie des investissements» selon les spécificités de chaque région de la capitale afin de permettre aux investisseurs «d’investir de façon sûre et garantir la réussite de leurs projets», a fait savoir, dimanche, le directeur du secteur, Bouaziz Noui. Abordant l’orientation de l’investissement agricole à Alger, M. Bouaziz a indiqué que la capitale comptait trois régions fertiles, à savoir la Mitidja, la région de Mahelma et Souidania, et les régions côtières (est et ouest).

Cette cartographie permettra d’orienter les investisseurs en les dotant d’informations précises sur des projets au niveau de ces régions ayant un taux de réussite de 100%, ce qui garantira à l’investisseur un gain de temps et d’argent, a expliqué le même responsable. M. Bouaziz a précisé, à ce propos, que ses services détenaient des informations exactes sur la nature des projets susceptibles de réussir dans ces régions, à l’image des laiteries, abattoirs et coopératives agricoles, facilitant ainsi la tâche aux futurs investisseurs.

La direction assure aux investisseurs tous les moyens techniques, dont les engrais, le raccordement au réseau d’eau, outre l’expertise pour assurer la réussite des projets, a ajouté le responsable.

Il a rappelé, dans ce sens, que l’Office national des terres agricoles (ONTA) avait octroyé, depuis 2010, un total de 5200 actes de concession au profit de propriétaires de coopératives agricoles collectives et individuelles afin de leur permettre de bénéficier de facilitations administratives, de crédits bancaires, de soutien technique et de la formation, soulignant que l’opération d’octroi de ces actes se poursuivra jusqu’à fin 2018.

S’agissant des dossiers relatifs aux actes de concession en suspens au niveau de l’office, M. Bouaziz a imputé le retard d’octroi de certains actes à des litiges judiciaires liés notamment à l’existence de constructions anarchiques sur ces terres.

Dans le même sillage, une agriculture performante passe par une mécanisation incontournable «réfléchie, raisonnée», a indiqué, dimanche à Alger, le président du Groupe de réflexion Filaha Innove (GRFI) et commissaire du Salon de l’élevage et de l’agroéquipement (SIPSA-SIMA), Amine Bensemmane.

Ainsi, la mécanisation du secteur agricole permet d’accroître la production et d’améliorer les délais sur l’ensemble de la chaîne de valeur en amont et en aval, a estimé M. Bensemmane lors d’une conférence de presse organisée à la veille du début de la 18e édition du salon SIPSA-SIMA qui se déroulera du 8 au 11 octobre au Palais des expositions d’Alger.

Selon le président du GRFI, l’Algérie, comme la majorité des pays du continent, fait face à un déficit en terme de main- d’œuvre agricole. Un handicap qui, selon lui, appelle l’urgence d’une plus grande mécanisation agricole.

Cependant, la production locale de machines agricoles n’est pas suffisante pour répondre à la demande nationale du secteur, a ajouté le même responsable, rappelant que l’importation de certaines machines, telles que les moissonneuses-batteuses, est soumise au régime des licences d’importation, pour soutenir la production locale. 

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!