toggle menu
vendredi, 20 juillet, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018
  • Alliance Assurances

Navettes maritimes Tamentfoust-port d’Alger

Un mode de transport pour promouvoir le tourisme

11 juillet 2018 à 7 h 10 min

Deux jours après la mise en service de la navette maritime reliant le port d’Alger à celui de Tamentfoust, à l’est de la capitale, l’affluence est d’ores et déjà remarquable. Des centaines d’usagers ont littéralement pris d’assaut la station pour pouvoir embarquer dans l’un des bateaux qui se rendent à Tamentfoust.

La plupart veulent faire le trajet juste pour prendre la mer et profiter des moments de villégiature qu’offre la traversée. «A vrai dire, je n’ai rien à faire à Tamentfoust.

Je prends le bateau juste pour traverser la baie d’Alger, c’est une occasion pour moi et les membres de ma famille de prendre un bateau.

Paraît-il, la vue de la baie d’Alger est imprenable. On va voir», confie un usager. La station est aménagée de manière à accueillir un nombre élevé de voyageurs.

Elle est dotée d’une salle d’attente pouvant accueillir une centaine de voyageurs en même temps.

Au bout de cette salle rectangulaire, une clarté presque aveuglante provient du quai, elle n’est interrompue que lorsque le bateau accoste pour prendre les voyageurs pour une virée qui dure moins d’une heure.

Les navettes, au nombre de 16, se relayent sans interruption pour permettre à tout le monde de profiter des plaisirs de la mer. «Nous faisons notre possible pour accueillir les voyageurs dans les meilleures conditions.

Cela fait partie de notre travail, car ce mode de transport n’est pas seulement à caractère pratique, c’est également un moyen de villégiature.

D’ailleurs la plupart des usagers se rendent au port de pêche de Tamentfoust, qui pour profiter des plages de cette localité du littoral, qui pour faire la traversée de la baie d’Alger», confie Amari Sofiane, surveillant de port.

Et d’expliquer : «Ce mode de transport est un facteur parmi d’autres pour promouvoir le tourisme dans la capitale.» S’agissant des tarifs appliqués, nombre de voyageurs trouvent qu’ils sont élevés. «250 DA pour un aller est un tarif trop élevé. Un aller-retour revient à 500 DA.

C’est un peu cher pour une famille moyenne», dira une mère de famille. En tout état de cause des tarifs spéciaux sont proposés aux étudiants et aux enfants, «il est vrai que les enfants et les étudiants ont un tarif spécial qui est de l’ordre de 100 DA.

Cependant, il faut penser à réduire le tarif des adultes qui est un élevé», soutient-elle. Les usagers qui apprécient ce nouveau mode de transport appellent les autorités à le maintenir sur toute l’année.

«Les autorités ont mis en service ces navettes juste pour les deux mois d’été. Il serait souhaitable de l’étendre sur toute l’année», suggère un citoyen.

En effet, la généralisation de ces navettes pour couvrir tous les mois de l’année aura certainement le mérite de désengorger toute la partie est de la capitale.

Les habitants de ces communes, à l’instar de Bordj El Kiffan, Bordj El Bahri, Tamentfoust, El Marsa et Aïn Taya vivent au rythme d’une congestion routière démentielle. La généralisation de ces navettes sur toute l’année pourra réduire la densité de la circulation routière.

Lire aussi

loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!