Si la crise sanitaire venait à s’aggraver (Covid-9) : Le CHU Mustapha Bacha augmentera sa capacité d’accueil | El Watan
toggle menu
lundi, 30 novembre, 2020
  • thumbnail of elw_17102020




Si la crise sanitaire venait à s’aggraver (Covid-9) : Le CHU Mustapha Bacha augmentera sa capacité d’accueil

21 novembre 2020 à 10 h 12 min

Malgré la situation pandémique de plus en plus inquiétante qui s’est emparé de la capitale depuis le début du mois de mars, les structures de santé de la capitale continuent d’accueillir un flux grandissant des patients atteints de Covid-19.

Le directeur général du Centre hospitalo-universitaire (CHU) Mustapha Bacha, Benana Abdeslam, a fait savoir en fin de semaine à l’APS, dans ce sens que son établissement pourrait accueillir environ 250 lits supplémentaires d’hospitalisation et 90 lits de réanimation qui seront mobilisés si la situation épidémiologique venait à s’aggraver. Ce chiffre s’ajoutera aux 1600 lits mis à la disposition des éventuels malades souffrant du coronavirus, a tenu à rassurer le responsable. Le même responsable a indiqué que l’hôpital avait reçu mardi 70 patients Covid-19 (contre 130 samedi).

Dix-huit malades ont été hospitalisés alors que les 52 autres se sont vu prescrire des médicaments pour suivre leur traitement à domicile, a-t-il précisé, faisant état d’un recul des admissions au cours des deux derniers jours dans son établissement. A en croire le directeur général du CHU Mustapha Bacha, Abdeslam Benana, son établissement, qui compte près de 60 services spécialisés, est prêt à faire face à une éventuelle situation exceptionnelle d’épidémie du coronavirus.

Ainsi, cette déclaration devra au moins apaiser les appréhensions de la population. Il faut savoir qu’il y a de cela une dizaine de jours, une polémique sur une prétendue fermeture de cette structure de soins (Bacha) aux malades atteints de Covid-19 avait créé beaucoup de remous avant qu’elle ne soit battue en brèche par le directeur de l’hôpital, M. Benana.

Ce dernier avait démenti les rumeurs portant sur la fermeture de l’hôpital pour cause de surcharge et que «les soins y sont prodigués de façon normale 24h sur 24», avait-il déclaré à l’APS.

En outre, au titre du réajustement des dispositifs de prise en charge de cette pandémie, en les adaptant aux exigences de l’évolution de la crise, il a été décidé de doter les établissements de santé en équipements de réanimation et d’augmenter la capacité et le stockage de l’oxygène médical, ce qui permettra d’accroître la capacité de prise en charge en réanimation dans les différents établissements sanitaires de la wilaya d’Alger. «Les capacités en hospitalisation n’étant pas saturées, l’accès des malades pour les soins relevant des autres pathologies reste garanti aux usagers à travers les structures de santé de la wilaya», a rassuré un responsable de la direction de la santé. Outre ce volet d’hospitalisation, la DSP a également mis en œuvre d’autres mesures portant notamment sur la prévention à travers un plan d’information et de sensibilisation au profit des citoyens.

Le dispositif spécial Covid-19 mis en œuvre par la DSP se caractérise par son adaptabilité. Il est conçu pour réagir en fonction de l’évolution de la pandémie et toutes les ressources du secteur, à l’image de l’organisme de santé «HBBS Compagny» qui est, durant cette période, à pied d’œuvre dans la sensibilisation en milieu scolaire, a-t-on constaté.

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, avait donné des instructions fermes en juillet dernier à l’ensemble des gestionnaires des hôpitaux publics de la wilaya d’Alger (15) concernés par la prise en charge des cas affectés par le coronavirus de redynamiser le dispositif mis en place et anticiper sur les capacités de prise en charge des cas atteints.

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!