Réhabilitation du collecteur CIC à El Biar : Un taux d’avancement de 50 % | El Watan
toggle menu
jeudi, 23 mai, 2019
  • thumbnail of elwatan20190523

Réhabilitation du collecteur CIC à El Biar : Un taux d’avancement de 50 %

08 janvier 2019 à 8 h 38 min

Les travaux de la première phase de réhabilitation du collecteur CIC, tronçon rue Balzac – boulevard colonel Lotfi, dans la commune d’El Biar, par pose d’une coque de fibre de verre et chemisage, enregistrent un taux d’avancement de 50%, a indiqué un responsable de la Société des eaux et de l’assainissement de la wilaya d’Alger (Seaal).

Les travaux de la première phase de l’opération de réhabilitation, en ayant recours aux techniques les plus modernes utilisées à l’échelle mondiale et consistant en la pose d’une coque en fibre de verre, fabriquée localement, à l’intérieur de la canalisation initiale avant le chemisage en béton armée, ont atteint un taux d’avancement de 50%, a expliqué le chef de service de maintenance des réseaux d’assainissement, Guerras Chawki Sofiane, en marge d’une visite sur le terrain au profit des journalistes afin d’informer les citoyens de la capitale sur la nature des travaux et leur impact sur l’amélioration de la qualité de service.

Cette opération, qui nécessite une enveloppe financière de plus de 251 millions de dinars, permettra d’avoir une canalisation d’une durée d’utilisation de plus de 100 ans, a-t-il ajouté. Le projet, en cours de réalisation par Seaal, porte sur la réhabilitation par tranches des collecteurs au niveau des communes d’El Biar, Alger-Centre et de Sidi M’hamed, pour la protection de la capitale contre les inondations et les glissements de terrain à travers le raccordement à la station d’épuration de Baraki, a indiqué le représentant de Seaal.

Cette technique de pose d’une coque en fibre de verre à l’intérieur de l’ancienne canalisation, datant de 1905, et son chemisage en béton armé sur 499 mètres à El Biar est une première à Alger, a précisé M. Guerras, soulignant que la fabrication et l’expertise sont purement nationales. «Nous avons fait le choix d’éviter l’excavation sur le site afin de ne pas créer de désagréments aux citoyens et aux usagers de la route au niveau du boulevard Bougara», a déclaré le même responsable. Depuis le lancement du projet en novembre 2018, il a été procédé, dans un premier temps, au curage des égouts du premier tronçon situé à El Biar, et au colmatage des fissures, dont la multiplication provoque des fuites causant l’érosion et le glissement de terrain, indique-t-on.

Les travaux au niveau d’El Biar devront être terminés à la fin février prochain avant l’entame des études relatives aux 2e et 3e tronçons de la réhabilitation des anciennes canalisations au niveau des communes d’Alger-Centre et de Sidi M’hamed pour procéder ensuite au lancement des avis d’appel d’offres pour l’exécution du projet.

Rappelons que la Seaal s’est distinguée ces derniers temps par un entrain palpable en ce qui concerne la modernisation des anciennes canalisations, d’une part, et de l’autre, par la réalisation de nouvelles canalisations devant augmenter la capacité de l’alimentation en eau potable, notamment dans les localités qui connaissent un déficit, à l’instar des communes de Heuraoua, Aïn Taya ou encore Bordj El Bahri.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!