Plan directeur de résilience urbaine de la capitale : Un conseil multisectoriel pour la mise en œuvre du plan | El Watan
toggle menu
vendredi, 15 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191114


Plan directeur de résilience urbaine de la capitale : Un conseil multisectoriel pour la mise en œuvre du plan

23 juin 2019 à 8 h 43 min

Les services de la wilaya d’Alger s’emploient à mettre sur pied un conseil multisectoriel qui supervisera la mise en œuvre du Plan directeur de résilience urbaine de la wilaya d’Alger (PDRU), a annoncé le directeur du projet.

Supervisant une journée de formation sur la mise en œuvre du PDRU dans la capitale, Mohamed Smaïl a fait savoir que les services de la wilaya s’emploient à mettre sur pied un conseil multisectoriel qui supervisera la mise en œuvre dudit plan, et ce, par souci de «passer de l’étape théorique vers une étape pratique».

Cet organisme aura pour missions, poursuit M. Smaïl, «la coordination» entre des secteurs stratégiques, à l’instar des collectivités locales, les corps de sécurité, la Protection civile, des ministères et des grandes entreprises réalisatrices des différents projets (Seaal, Sonelgaz…), le Croissant-Rouge algérien (CRA), l’Office national de météorologie (ONM) et Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (Craag).

Selon la même source, la formule de financement de ce conseil qui permettra aux membres «de prendre connaissance des détails et de déterminer le soutien financier requis pour chaque cas» n’a pas encore été déterminée.

Le Pr Fouad Bendimerad, directeur du centre EMI (Earthquakes and Megacities Initiative), également chargé de la journée de formation au profit des représentants des collectivités locales, des organismes nationaux, des corps de sécurité et autres, a mis l’accent sur l’importance de collecter les données concernant les infrastructures stratégiques afin de prévenir tout risque. Le même responsable a indiqué que la mise en œuvre du PDRU se fera par étapes, la première consistant en «la collecte, le recensement et le classement des informations aux fins de leur utilisation en temps adéquat». L’expert a appelé les représentants des collectivités locales à «tracer un plan pour chaque commune et daïra, comportant des données démographiques, économiques et autres, pour aider à la reconnaissance de la situation en cas d’anomalies». De son côté, le directeur général du Craag, Abdelkrim Yelles, a souligné l’importance du PDRU, affirmant que la capitale (comme wilaya pilote), a «besoin» de connaître tous les risques pour pouvoir les gérer en temps voulu.

Par ailleurs, le chercheur en sociologie, Salah Zitouni, a évoqué la nécessité de «se concentrer sur les aspects sociaux dans la mise en place du PDRU», estimant qu’outre la vulnérabilité économique et des bâtisses, celle de la population nécessite elle aussi une prise en charge particulière. Le PDRU de la wilaya d’Alger, lancé en 2018, avance à un rythme soutenu dans sa mise en œuvre, et ce, afin de mettre en place une base de données «exhaustive» et une cartographie 3D pour définir la liste des régions exposées aux risques des catastrophes naturelles, et ce, dans l’objectif de prendre les mesures préventives adéquates, a indiqué, Mohamed Smaïl.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!