Perturbations dans l’approvisionnement en eau : La Seaal fait une analyse de la situation | El Watan
toggle menu
vendredi, 20 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan19092019





Perturbations dans l’approvisionnement en eau : La Seaal fait une analyse de la situation

18 août 2019 à 7 h 39 min

Une analyse de la situation de l’alimentation en eau est en cours par la Société des eaux et de l’assainissement d’Alger (Seaal) au niveau des communes impactées par les perturbations dans l’approvisionnement durant l’Aïd El Adha, a indiqué un communiqué de la Seaal.

La même source assure que «les résultats de cette analyse seront traduits par un plan d’action d’amélioration, comme ce fut le cas en 2018 pour les communes de l’est d’Alger, qui ont vécu des perturbations chroniques et qui jouissent aujourd’hui d’une distribution 24h/24», note le communiqué. Seaal confirme le rétablissement total de l’alimentation en eau potable, surtout dans les communes perturbées durant l’Aïd El Adha. «Les niveaux des réservoirs et châteaux d’eau se maintiennent et permettent, sauf incidents imprévus, une distribution en continu 24h/24», précise la Seaal.

La société de distribution a confirmé que «quelques quartiers seulement» des communes de Bouzaréah, Chéraga, Draria, El Achour, Eucalyptus et Ouled Fayet ont connu des perturbations dans l’alimentation en eau potable durant les deux jours de fête «malgré le fonctionnement à pleine capacité 24h/24 de l’ensemble de ses installations». «A cet effet, et pour parer à toute éventualité, la Seaal a mis en place un dispositif de camions-citernes dans ces quartiers sensibles dès le premier jour de l’Aïd», fait savoir le document, relevant «les excellentes conditions» de la distribution de l’eau au niveau des autres communes de la capitale.

De plus, la Seaal assure s’être préparée à cet important événement en sécurisant «bien avant les fêtes» l’ensemble de ses installations de pompage et de distribution. «Nous avons entamé les deux jours de l’Aïd avec l’ensemble des réservoirs et châteaux d’eau remplis», a affirmé la Seaal, précisant que plus de 1,5 million de mètres cubes d’eau ont été produits et injectés dans le réseau. «Cette quantité, suffisante pour alimenter les citoyens d’Alger et de Tipasa en temps normal, a été consommée en huit heures durant le premier jour de l’Aïd», a-t-elle indiqué. Selon la même source, des baisses de pression étaient «prévisibles et inévitables en cette période de grandes chaleurs au lendemain du week-end, où la consommation était à son maximum».

Les dispositions prises par la Seaal pour faire face à la grande consommation d’eau durant les deux jours de l’Aïd ont montré leurs limites. En plus des perturbations qui ont affecté des localités entières, le manque de pression a touché toute la capitale. Au premier jour de l’Aïd, les habitants de la majorité des immeubles, particulièrement ceux qui occupent les étages supérieurs, ont dû attendre jusqu’en début d’après-midi pour voir l’eau couler des robinets. L’absence de pression, accentuée par l’utilisation massive de surpresseurs a affecté l’alimentation des foyers en eau potable.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!