Les quartiers avoisinants l’ont vite adoptée : La prise d’eau, une soupape de décompression | El Watan
toggle menu
mercredi, 27 mars, 2019
  • thumbnail of elwatan20190327

Les quartiers avoisinants l’ont vite adoptée : La prise d’eau, une soupape de décompression

10 mars 2019 à 7 h 39 min

Situés sur le prolongement de oued El Harrach, les jardins de la prise d’eau sont une merveille qui tranche littéralement avec la ville et son tumulte.

La prise d’eau, qui fait face à une cité populaire tentaculaire, la Montagne, est un endroit qui s’est métamorphosé grâce aux travaux d’aménagement qui en ont fait un jardin verdoyant, où les familles peuvent s’adonner, le temps d’une visite, aux plaisirs de la promenade, au sport et à la détente.

L’endroit est accessible par un chemin sinueux, qui prend naissance à partir des abattoirs du quartier la Faïence.
Dès l’entrée, une multitude d’espaces, dédiés à la pratique du sport, accueille les visiteurs, signe annonciateur de la vocation des lieux.

Les responsables initiateurs du projet ont dû tenir compte de la forte densité démographique de la cité la Montagne, dont la composante dominante est incontestablement la frange des jeunes. Ces derniers peuvent s’adonner aux activités physiques dans ces multiples terrains dédiés aux sports collectifs, tels que le basket-ball, le handball et le football. «L’avantage ici, c’est que toutes les commodités sont sur place.

Les espaces de sport sont bien équipés, il y a également des toilettes et des vestiaires et la sécurité est assurée par une armada d’agents veillant au bien-être des visiteurs», explique un jeune.

Les habitants de la cité la Montagne, en particulier, et ceux des quartiers proches de la prise d’eau, ont, après l’ouverture du jardin, vite adopté les lieux. «Autrefois, les habitants de cette fraction de la capitale n’avaient pas d’endroit où ils pouvaient s’adonner aux loisirs.

Avec l’ouverture de ce jardin magnifique, les jeunes, les personnes âgées, et même les femmes au foyer, ont fait de cet endroit un refuge qui leur permet de s’évader», soutient-il. Le jardin est également accessible aux piétons à partir du quartier Z’mirli, grâce à un pont qui fait jonction entre le quartier et le jardin. «Il suffit de traverser le pont à pied pour être en pleine nature», se plaît à dire un père de famille qui, chaque après-midi, accompagne ses enfants pour de longues promenades. «Le lieu n’est pas dédié uniquement au sport.

Les visiteurs, comme moi, qui ne sont pas vraiment férus de sport, peuvent profiter de la verdure pour s’adonner aux plaisirs de la promenade», explique-t-il. En effet, en dépassant les terrains de sport, les visiteurs s’enfoncent progressivement dans les entrailles d’une végétation luxuriante, entrecoupée, tantôt par de la pelouse bien taillée, tantôt par des arbres au branchage touffu et dense.

Les hôtes peuvent bifurquer dans une partie du jardin grâce à une petite passerelle en forme d’arc.
Cette dernière traverse un petit affluent de oued El Harrach et donne accès à une partie du jardin consacrée à la randonnée pédestre.

Une grande partie de la promenade de la prise d’eau est située sur la rive droite de oued El Harrach. Sauf que le cours d’eau n’est plus le même, depuis que les travaux d’assainissement et de nettoyage ont été lancés.

Les eaux de l’oued, hautement polluées autrefois, commencent à retrouver une parfaite propreté. Les odeurs ont été éliminées et les détritus dragués.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!