Les forêts de l’est de la capitale : Absence de gardiennage et d’entretien | El Watan
toggle menu
mardi, 24 mai, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Les forêts de l’est de la capitale : Absence de gardiennage et d’entretien

01 novembre 2020 à 9 h 32 min

Nombre de forêts sont gardées par des agents de sécurité qui veillent sur les équipements et autres installations de puériculture qui ont été réalisés par les pouvoirs publics.

Cependant, certaines forêts récemment aménagées sont complètement abandonnées, à l’instar du bois de Boussaqloul dans la commune de Aïn Taya, qui n’est dotée ni de gardien, ni d’agents d’entretien.

Les travaux à l’intérieur de la forêt ont été accomplis dans les règles de l’art. En plus des allées qui ont été parfaitement aménagées, des toboggans, des balançoires et des bacs à sable ont été installés. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, ces aménagements et équipements sont laissés sans surveillance ni entretien.

Pis encore, le bois croule sous une insalubrité abjecte. Des bouteilles en plastique, des canettes de bière, des sachets et des restes de nourriture jonchent les allées du bois, lui conférant des allures de décharge publique.

«Pourquoi dépenser autant d’argent pour qu’ensuite ne pas assurer le gardiennage et l’entretien des lieux ?» s’interrogent les riverains, qui lancent un appel aux autorités compétentes pour remédier à ce problème.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!