toggle menu
mercredi, 14 novembre, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018

Les pluies qui se sont abattues sur la capitale ces dernières 24 heures ont provoqué des inondations, notamment à Qahouet Chergui, dans le littoral est-algérois.

Intempéries : L’est de la capitale en proie aux inondations

03 juin 2014 à 10 h 00 min

Une trémie qui se trouve sur le tracé de la RN 24 a été totalement inondée. En tentant de franchir la mare d’eau, une voiture, avec à son bord deux passagers, a été prise au piège. «Nos éléments ont été dépêchés sur place illico presto. Ils ont pu dégager la voiture qui était prise dans les flots», dira le chargé de la communication au niveau de la Protection civile d’Alger. «L’un des deux passagers, une femme, a été évacuée à la polyclinique de Bordj El Bahri. Elle était en état de choc», poursuit-il.

Dès les premières heures de la matinée, les agents de l’APC de Bordj El Kiffan et ceux de la DTP ont fermé la trémie à la circulation. Un énorme embouteillage s’en est aussitôt suivi. Les voitures arrivant de Dergana et Bordj El Kiffan ont été contraintes soit de faire demi-tour, soit d’emprunter le rond-point qui se trouve sur la trémie. Les files de voitures se sont entrelacées dans cet espace réduit, encombrant les principaux accès à la trémie. A Alger-Plage, dans la commune de Bordj El Bahri, plusieurs maisons et magasins se trouvant sur l’artère principale ont été submergés par les eaux. La partie du quartier la plus touchée par la montée des eaux est le lieudit Ihaden.

Les regards des canalisations d’assainissement, sous la forte pression, ont refoulé les eaux de pluie mélangées aux eaux usées. Selon les habitants du quartier, «ces inondations sont récurrentes. A chaque forte précipitation, nos maisons sont inondées. Les autorités locales nous ont promis de régler le problème définitivement, mais c’est toujours la même chose», disent-elles. Des travaux sont menés actuellement dans le quartier pour refaire tout le réseau d’assainissement. Rappelons que cette partie du littoral est de la capitale a une particularité topographique : elle est souvent sujette aux inondations.

Toute cette partie de la commune de Bordj El Bahri se trouve en fait en-dessous du niveau de la mer. Avec le lancement des travaux, les habitants du quartier espèrent que le problème des inondations sera définitivement réglé.
«Des travaux du même genre ont été entrepris par le passé. Il s’est avéré qu’ils n’ont servi à rien, puisqu’il y a toujours des inondations. Avec de nouvelles études pour le projet, nous espérons que nous n’aurons plus à subir ce problème», déclarent, irrités, les habitants du quartier Ihaden. Le CW 149 a été submergé par les eaux au quartier Harraga, rendant la circulation difficile.

Les voitures qui arrivaient dans les deux sens étaient obligées de ralentir pour franchir la gigantesque mare d’eau qui s’est formée sur la route.
L’embouteillage qui s’est formé était long de plusieurs centaines de mètres.
En milieu d’après-midi, la circulation routière a repris et est devenue plus fluide. Car les eaux se sont écoulées dans les canalisations de la voirie.
 

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!