Hydra : Le chantier d’une promotion immobilière, un danger public | El Watan
toggle menu
mardi, 22 septembre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Hydra : Le chantier d’une promotion immobilière, un danger public

03 juin 2020 à 9 h 05 min

Une promotion immobilière en construction appelée Opaline fait polémique dans la commune d’Hydra.

Située pourtant dans l’une des rues principales, plus précisément à la rue des Frères Ben Ali (ex-Parmentier), ce chantier qui fait du surplace, situé de surcroît dans le quartier le plus huppé du pays, continue de nourrir les interrogations des habitants, en particulier les riverains.

Les habitants, inquiets du danger qui les guette au quotidien, n’arrivent toujours pas à expliquer les raisons de l’arrêt total de ce chantier voué à devenir une méga promotion. Autorisés à l’époque de l’ancien wali d’Alger Abdelkader Zoukh et lancés dans la célérité, les travaux de cette construction immobilière sont à l’arrêt total depuis une année.

Si le projet en lui-même a déjà été marqué par une série de contestations de la part des riverains pour des raisons de non-conformité et de transgression au code urbanistique communal, il n’en demeure pas moins que depuis la situation s’est compliquée encore plus et la polémique s’est installée.

Au-delà des désagréments qui en découlent, c’est devenu une question de sécurité publique. In situ, le chantier, dont la nature du projet est un immeuble de plusieurs étages, présente des brèches béantes de vingt mètres de profondeur à même le trottoir. L’affaissement de la chaussée est devenu important, ce qui fait peser une menace permanente non seulement pour les riverains mais aussi pour les passants, lesquels trouvent des difficultés à la traverser.

Et pourtant, le plan local d’urbanisation précise que les édifices en construction dans cette zone du centre-ville ne devaient pas dépasser 40 mètres de hauteur, selon les cahiers des charges établis par les services communaux. «Nous ne sommes pas à notre premier cri d’alerte.

Le projet controversé date de l’époque du wali Zoukh dont les décisions et les conditions d’octroi du projet ont été données à son propriétaire dans l’opacité la plus totale. C’est grave ce qu’ils ont fait. Et encore, ils ont de la chance qu’il n’ait pas plu beaucoup cet hiver.

La mairie n’aurait jamais dû donner le permis de construire», dénonce le collectif d’habitants et de d’ajouter : «Les péripéties de ce projet remontent à plus d’une année, où nous avons déjà eu à dénoncer les conditions dans lesquelles le chantier avait été entamé.

Il faut savoir que dès le début, le projet avait été signalé comme un danger permanent pour l’ensemble des habitants, en particulier le voisinage à cause des travaux de terrassement et creusage qui ont grandement affecté les bâtisses périphériques.

Un problème qui a déjà été signalé aux autorités locales, mais sans que ces dernières ne prennent les dispositions nécessaires pour régler la situation. Comment un tel projet n’a pas été dûment passé sous une enquête commodo incommodo ?», se désole l’un des riverains.

En somme, la sécurité de l’habitat est totalement compromise à la rue des Frères Ben Ali, étant donné que le risque d’affaissement est réel. A ce stade, un expert devrait intervenir dans les plus brefs délais pour passer à la loupe ce projet, devenu un vrai danger potentiel.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!