Commune d’El Maqaria : Le commerce anarchique envahit la ville | El Watan
toggle menu
mardi, 27 octobre, 2020
  • thumbnail of elwatan05102020





Commune d’El Maqaria : Le commerce anarchique envahit la ville

24 septembre 2020 à 10 h 31 min

Le commerce informel à El Maqaria est un problème qui se pose avec acquitté. Les marchands informels ont élu domicile dans les artères et venelles de l’agglomération de manière durable.

Ces marchands occupent les moindres espaces vacants, particulièrement au chef-lieu de la commune où leur nombre dépasse l’entendement. «Pour venir à bout de ce phénomène, il ne suffit pas de prendre des mesures coercitives. Afin d’éradiquer le commerce informel, il faut proposer des solutions de rechange», suggère un habitant de la commune.

En dépit des solutions proposées par l’APC , le problème des commerces reste toujours d’actualité, «l’APC à lancé durant les précédents mandats des travaux de réduction du nombre d’étals au niveau du marché communal. De 140, le marché passe à 60 étals. Nous avons misé sur la superficie exploitable. De 1,20 m, l’étal passe à 2,40 m. Ces proportions ont permis aux clients de se mouvoir en toute sécurité, et aux marchands d’exercer leur commerce dans des conditions optimales», souligne-t-il. «Un autre marché de proximité a été réalisé à Houch Magnouche, il est doté de 40 étals», poursuit-il.

Ces solutions ne peuvent à elles seules résoudre le problème du commerce informel dans la commune, «il faut une stratégie réel qui consiste en la réalisation de nouvelles structures et la régularisation de ces centaines de jeunes qui exercent en dehors du circuit commercial légal», conclut-il. Rappelons que les pouvoirs publics lanceront prochainement une vaste opération de régularisation au profit des jeunes commerçants qui exercent dans l’informel. Cette opération permettra de soustraire ces marchands à l’anarchie et leur permettre d’avoir une couverture sociale et ce, dans le cadre du registre de commerce, qu’ils peuvent avoir au niveau du Centre des registres de commerce. «C’est une bonne chose à partir du moment ou nous pouvons avoir la carte Chifa. Par ailleurs, les services de sécurité n’auront plus à nous délocaliser des endroits que nous occupions illicitement. Tout cela va nous conforter pour l’avenir», dira un marchand de fruits et légumes.

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!