Collecte des déchets dans l’intra-muros : Un budget de 1,3 milliard de dinars pour améliorer le service | El Watan
toggle menu
jeudi, 29 octobre, 2020
  • thumbnail of elwatan05102020





Collecte des déchets dans l’intra-muros : Un budget de 1,3 milliard de dinars pour améliorer le service

27 janvier 2020 à 9 h 20 min

L’établissement de nettoiement et de collecte des ordures ménagères d’Alger (Netcom) réceptionne progressivement 70 camions à benne tasseuse de différents gabarits qui devront renforcer les capacités de l’entreprise en matière de collecte et de tri des déchets ménagers dans la capitale, a fait savoir le directeur général de Netcom, Belalia Ahmed.

«Cette opération s’inscrit dans le cadre des mesures initiées par la wilaya visant à améliorer le cadre de vie du citoyen, et ce, à travers l’acquisition de matériel de ramassage des déchets et autres équipements, tels que les camions de récupération, de nettoiement des chaussées et des bennes de tri sélectif afin de renforcer les capacités de l’entreprise qui couvre 26 communes de la wilaya d’Alger (contre 31 autres communes relevant du territoire de compétence d’Extranet)», a-t-il déclaré. A travers cette initiative qui n’est que partielle, l’établissement de nettoiement vise à améliorer le service, qui consiste à une meilleure collecte dans la zone urbaine d’Alger. Une deuxième opération d’acquisition d’équipements modernes dédiés au ramassage, à la collecte des déchets ménagers sera programmée sine die dans le cadre du renouvellement de l’équipement de l’établissement.

Outre cela, il a été décidé que 10 parcs relevant de Netcom, répartis à travers les circonscriptions administratives de sa compétence, à savoir Bir Mourad Raïs, Bab El Oued, Sidi M’hamed et Bouzaréah, seront équipés de matériels et de moyens modernes qui devront améliorer les performances de l’entreprise. Ces acquisitions sont financées par la wilaya, dont l’enveloppe budgétaire du premier programme d’équipement mis en œuvre cette année s’est élevée à 1,3 milliard de dinars. M. Belalia a rappelé que l’entreprise, qui emploie près de 4800 agents, a opté pour une gestion technique plus efficace et plus moderne de la collecte et du tri des déchets, à l’instar de l’utilisation de camions modernes et de balais mécaniques pour le nettoiement des rues et des quartiers.

S’agissant du volet du perfectionnement des compétences professionnelles, l’interlocuteur a rappelé les missions confiées à l’Ecole d’hygiène de Bologhine, pour prendre en charge la formation et le recyclage des agents d’hygiène, et ce, à travers l’apprentissage des techniques modernes en matière de collecte, de gestion et de tri des déchets, outre les techniques de leur déversement dans les centres d’enfouissement technique (CET). «Notre but est d’optimiser la qualité de ce service public et cela doit passer par des formations du personnel pour qu’il soit apte à manipuler les nouvelles acquisitions matérielles», a-t-il estimé.

Dans une déclaration à l’aps le mois dernier, le directeur général de Netcom a sollicité la bienveillance des citoyens dans le cadre d’une action visant à améliorer le service. «Dans un souci de réussite de l’opération de collecte des déchets, j’appelle publiquement les citoyens à respecter les horaires de dépôt des ordures, à les mettre dans des sacs fermés et à les jeter dans les bacs à ordures», avait confié M. Belalia.

Net progrès dans le tri sélectif

Les règles de bienséance commencent à chasser l’incivisme. Les efforts consentis dans le cadre du nouveau schéma directeur de la wilaya pour la collecte et le traitement des déchets ménagers et la mise en place d’un système du tri sélectif, conjugués à la prise de conscience des citoyens sont encourageants. Le nombre de sites dédiés à la collecte des déchets a connu une croissance significative, en particulier dans les nouvelles cités fraîchement inaugurées. Dans les pôles d’habitation des 1988 et 2400 logements (pour ne citer que ceux-là) inaugurés durant cette 26e opération de relogement à Ouled Fayet, les bacs du tri sélectif ont déjà été mis en place, a-t-on constaté sur les lieux.

Un dispositif de tri sélectif des déchets a été installé en deux fractions, sèche (bac jaune pour les déchets valorisables, tels que le papier et l’aluminium) et humide (bac vert pour les déchets organiques). Une action vivement saluée par les nouveaux acquéreurs. Il est aussi prévu de généraliser le tri sélectif à 350 cités, nous a-t-on confié, après la réussite des sites pilotes à travers plusieurs quartiers de la capitale, à l’image des communes de Hussein Dey, de Belouizdad et Bab Ezzouar.

S’agissant du recyclage et du traitement des déchets ménagers, Cegetal (gestion des centres d’enfouissement technique d’Alger), établissement public de la wilaya d’Alger, enregistre un bond qualitatif.

A travers ses activités de recyclage, de traitement des ordures ménagères, des débris et des déchets inertes, l’établissement a réalisé un bénéfice d’environ 3 milliards de centimes. Un tel choix n’est pas seulement motivé par la volonté de se mettre au diapason avec ce qui se fait ailleurs, mais cela obéit également à une logique, à savoir la prévention étant la première priorité.

Ces trois Epic confondus comptent actuellement à leur actif environ 11 000 agents d’hygiène. Ce qui a permis d’élargir le champ d’intervention à travers les 57 communes de la capitale 24h/24, pour une meilleure coordination et efficacité. A ce titre, les résultats de cette stratégie mise en place ont permis l’éradication de 700 points noirs et plusieurs zones de jet de débris, supprimés en particulier dans les zones périurbaines, nous a-t-on confié à l’Agence nationale des déchets (AND).

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!