Cité AADL Ouled Fayet (Alger) : Bâche à eau et stationnement sauvage | El Watan
toggle menu
vendredi, 07 octobre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Cité AADL Ouled Fayet (Alger) : Bâche à eau et stationnement sauvage

18 mai 2021 à 9 h 14 min

L es atermoiements et le laisser-aller sont vraiment des habitudes qui ont la peau dure… A la cité 1500 logements AADL de Ouled Fayet, cela semble être le cas vraiment.

Depuis que les locataires ont eu la grande surprise de découvrir que leur cité est finalement dotée d’une bâche à eau avec tout l’équipement nécessaire pour sa mise en service, alors qu’ils étaient souvent réduits à quémander ce précieux liquide en période d’été et à cause des multiples coupure intempestives, les promesses conjointes de la Seaal et de l’AADL sont restées lettre morte.

Les quelques petits aménagements effectués depuis lors, c’est-à-dire depuis une année alors que tout l’équipement neuf était là en jachère depuis au moins 15 ans, n’ont pas permis de faire avancer la situation.

Exemple : il a fallu temporiser jusqu’à il y a un mois ou deux pour voir Sonelgaz procéder à l’installation du compteur électrique. Selon certaines indiscrétions, la mise en service de cette bâche à eau subit des retards à cause du défaut de branchement du courant électrique. Vrai ou faux ? En tous cas, des témoignages font état de ce manquement de la part de Sonelgaz.

Quant à l’AADL, elle gagnerait à aborder ce problème avec plus de transparence, de diligence et de responsabilité pour voir où cela coince. Il y va de sa crédibilité. Il est grand temps que l’administration de l’AADL anticipe les problèmes d’eau à venir mais pas seulement. Les locataires se disent étonnés de voir la situation perdurer une année après.

De même qu’ils ne comprennent pas le laisser-aller de cette administration qui ferme les yeux sur des comportements aussi incompréhensibles que condamnables de certains locataires comme le fait de garer leur voiture dans des endroits normalement réservés aux piétons en empiétant sur les espaces verts ou même sur les trottoirs.

Une allée en pavés réservée aux ambulances en cas d’urgence ou pour tout autre utilité est aujourd’hui transformée en un parking sauvage, défigurant du coup tout le beau site devenu le hideux miroir de l’incivisme et de l’outrage à tout esprit de convivialité. Cet espace paisible où résonnaient les cris de joie des enfants du quartier est aujourd’hui déserté au profit des voitures qui occupe les lieux.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!