toggle menu
samedi, 17 novembre, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018

Aucune opération de sensibilisation n’a été menée pour informer les citoyens sur le rôle et l’utilisation de ces caméras.  

A quoi servent les caméras de surveillance ?

18 mars 2014 à 10 h 00 min

Les caméras de surveillance fleurissent dans les moindres recoins de la capitale. Pas un rond-point, intersection ou place n’ont été épargnés par ces équipements modernes pour lesquels les Algérois se posent la question suivante : «Qui se trouve derrière ces caméras ?»
«Depuis leur installation en 2000, aucune campagne de sensibilisation n’a été initiée en direction des citoyens pour les informer de l’utilité de ces installations ni sur l’organisme qui les gère. Nous ignorons tout de ces caméras», affirment-ils.

Certains citoyens vont jusqu’à douter des intentions des initiateurs de ce projet. «Je doute fort que ces caméras aient été installées pour lutter contre la délinquance. L’Etat les a installées pour nous surveiller, nous les citoyens», se plaît à dire un habitant du quartier du 5 Juillet, dans la commune de Bab Ezzouar.«Dans les pays qui se respectent, on utilise ce genre d’équipement pour réguler la circulation routière à partir de salles de contrôle. Chez nous, nous ne savons rien. Il est de notre droit de connaître les tenants et les aboutissants, d’autant plus que notre liberté individuelle est mise à contribution», fulmine-t-il.

S’agissant du nombre de caméras installées dans la capitale, il faut savoir que celles qui dépendent de la DGSN sont au nombre de 5000.
Il y a cependant des caméras qui appartiennent à la Gendarmerie nationale et d’autres au DRS, d’où l’impossibilité d’en connaître le nombre exact. «Si ces caméras sont utilisées pour améliorer le quotidien des habitants de la capitale, elles sont les bienvenues, particulièrement dans le domaine de la gestion de la circulation routière. Néanmoins, nous n’en savons pas assez pour le confirmer», déplore un habitant de Bordj El Kiffan.

Et de poursuivre : «En matière de code de la route, nous avons pris l’habitude de ne respecter que les ralentisseurs et les dos-d’âne, pourquoi ne pas utiliser ces caméras et réduire ce genre d’obstacles.» En tout état de cause, il serait convenable d’informer les citoyens sur le rôle de ces caméras, et ce, dans le but de démystifier leur utilité.

«A partir du moment où les citoyens que nous sommes sont mal informés sur l’exploitation et l’utilisation de ces caméras, nous sommes enclins à toutes les explications et les interprétations», explique un habitant de Qahouet Chergui, dont une caméra est fixée sur son habitation. «Je comprends qu’on veuille surveiller la rue afin de lutter contre la délinquance et les actes de vandalisme. Cependant, qu’on s’abstienne de surveiller nos maisons, car il s’agit d’une atteinte à la vie privée et à la liberté individuelle. L’installation de caméras en plein centre-ville doit répondre à des critères et à des normes bien étudiés», conclut notre interlocuteur. Nous avons tenté d’avoir des informations sur ce sujet auprès de la DGSN, en vain.

 

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!