10 rue Lahcen Mimouni (Sidi M’hamed) : Un sous-sol abandonné par la direction des Domaines | El Watan
toggle menu
dimanche, 25 octobre, 2020
  • thumbnail of elwatan05102020





10 rue Lahcen Mimouni (Sidi M’hamed) : Un sous-sol abandonné par la direction des Domaines

17 octobre 2020 à 9 h 48 min

Les habitants d’un bloc d’immeubles situé au 10 rue Lahcene Mimouni, dans la commune de Sidi M’hamed, vivent au rythme des désagréments qui émanent du sous-sol de leurs immeubles. Les infiltrations d’eau ont fini par envahir toute la cave, lui conférant des allures d’étang.

Ces nuisances et désagréments n’ont épargné aucun des six immeubles qui composent le bloc. Durant la saison des grandes chaleurs, les appartements sont littéralement assiégés par les rongeurs, les moustiques et autres insectes nuisibles. «C’est une situation insoutenable, car il y va de notre santé et de celle de nos enfants.

Le risque de prolifération de maladies telles que le choléra est réel», déplorent les habitants, qui affirment que les domaines publics de la wilaya, en leur qualité de propriétaires de ce sous-sol, ont été destinataires de plusieurs mises en demeure les enjoignant de procéder à des travaux pour régler le problème, en vain. «vu le risque majeur de cross-connection qui peut entraîner à tout moment la survenue de choléra, typhoïde et de la paratyphoïde (MTH), il est impératif que vous entrepreniez en urgence les travaux requis en pareille circonstance, je ne saurais trop insister sur l’urgence de votre intervention, car il s’agit d’un danger permanent et avéré sur la santé des citoyens», peut-on lire dans la dernière mise en demeure faite par l’APC de Sidi M’hamed à l’endroit de la direction des Domaines de la wilaya.

D’après les habitants de ces immeubles, la dégradation qui a atteint le sous-sol est le résultat d’une gestion qui est à la limite de la négligence, sinon du laisser-aller. «quand le sous-sol dépendait de l’OPGI, nous n’avions aucun problème, car l’entretien se faisait de manière régulière. Depuis que les Domaines ont récupéré à leur profit le sous-sol, ils se sont illustrés par leur désengagement total. Le sous-sol est devenu un espace insalubre, avec un réel risque de propagation de maladies», soulignent-ils.

Les conséquences de la stagnation des eaux usées dans cet espace souterrain ne se limitent pas aux seules nuisances courantes, mais peuvent toucher également la structure de l’immeuble. Dans certaines fractions du sous-sol, le béton s’effrite au gré du temps et de ses aléas, laissant entrevoir par endroit de la ferraille complètement corrodée. «Au fil du temps, la structure de l’immeuble a été dangereusement fragilisée. Si rien n’est fait, on peut s’attendre au pire», augurent-ils.

Notons que les multiples démarches entreprises par les habitants auprès des Domaines pour régler le problème se sont soldées par des échecs. «La dernière fois que nous avons pris attache avec les services des Domaines, et ce, dans une ultime tentative pour régler le problème, on nous a répondu que les Domaines n’avaient pas les moyens pour acquérir une pompe pour évacuer les eaux», confient nos interlocuteurs, et de conclure : «Nous sommes entrés dans une longue et interminable expectative au bout de laquelle aucune solution ne nous a été proposée. Nous lançons un appel aux autorités concernées par notre problème pour une prise en charge effective.»

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!