Pâté de campagne (7) Zid ya Bouzid | El Watan
toggle menu
mardi, 25 février, 2020
  • thumbnail of elwatan25022020

  • Stream système


Pâté de campagne (7) Zid ya Bouzid

27 novembre 2019 à 9 h 00 min

Premier record international : le candidat Bengrina a réussi à être chassé trois fois par la population le même jour à Lakhdaria, Bordj Bou Arréridj et Batna. Deuxième : Sidi M’hamed, encore lui, vient de condamner à six mois de prison ferme des jeunes de la rue Didouche pour «vente de pin’s», performance probablement galactique.

Heureusement, Bouzid Lazhari, nommé président du Conseil des droits de l’homme par Bensalah, a remis lundi son rapport sur les droits de l’homme, mais de l’année 2018. Soit 11 mois après la fin 2018. Pour cette année, particulière dans le domaine, va-t-il falloir attendre un an ? En tout cas, Bensalah n’est pas en France comme l’affirme la rumeur, il a présidé un Conseil des ministres hier et a reçu Bouzid avant-hier pour son rapport.

Que dit-il ? «Pour arrêter une personne, la police judiciaire est tenue d’avoir des éléments de preuve solides attestant de la commission d’un crime prévu dans le code pénal», a affirmé Bouzid, sans citer la vente de pin’s.

Mais il a tenu à ajouter que «la présentation de ce rapport dans cette conjoncture (…) et l’acharnement émanant de certaines parties qui ont saisi que nous avançons sur la bonne voie, celle où les avis divergents peuvent s’exprimer dans un cadre pacifique et civilisé, mais aussi celle menant à une élection dont les conditions de régularité et de transparence sont réunies.»

Question du jour : quel est le rapport du rapport des élections avec les droits de l’homme ? Lazhari parlait-il de l’élection d’avril 2018 où Bouteflika devait poursuivre sa mission pour un 5e mandat ?

C’est l’information principale : sénateur FLN du tiers présidentiel nommé par Bouteflika, Lazhari Bouzid était dans le panel de dialogue de Karim Younès, raison pour laquelle il parle de la transparence du prochain scrutin. Surtout, Bouzid était chargé de présider la commission de révision de la Constitution en 2009, qui a permis à Bouteflika de briguer un 3e mandat, aussi transparent que du verre. Fumé bien sûr.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!