On peut vivre dans le vide | El Watan
toggle menu
samedi, 21 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan21092019





On peut vivre dans le vide

11 juillet 2019 à 10 h 00 min

L’être humain s’adapte à tout, aux pénuries, à la guerre, à la tyrannie, à la démocratie et au frite-omelette-mayonnaise, car il mange de tout et là est sa force. Il a inventé la machine, théorisé la terre plate pour finir par aller dans l’espace admirer ses rondeurs, parle dans sa tête et pense à haute voix, et écrit même des livres sur les gens qui écrivent des livres.

C’est la créature la mieux adaptée, au point d’avoir réussi à faire disparaître les autres créatures pour enfin se retrouver seul avec lui-même avec comme horizon le cannibalisme. Mais vivre dans le vide implique autre chose, une absence d’oxygène et une disparition de la gravité.

Si pour le premier, ce n’est pas vraiment un problème, on peut vivre en Algérie en ne respirant qu’une fois par an en rationnant son oxygène, pour la gravité, c’est plus problématique ; les recherches spatiales sont formelles, en dehors d’affecter gravement le jugement que l’on porte sur les objets, vivre sans gravité entraîne beaucoup d’effets indésirables.

Troubles vestibulaires, douleurs musculaires cervicales, car la tête pèse sur la nuque, la vue se brouille à cause de l’hyperpression intracrânienne, les os se fragilisent en perdant de la masse, le système cardiovasculaire se dégrade au point où, en trois mois, les artères vieillissent de 15 à 20 ans par épaississement et rigidification des parois.

En gros, le métabolisme se détraque et la mécanique interne se dérègle, sauf que malgré leur vue qui ne voit rien, ils ont souvent montré qu’ils n’avaient pas de cœur, ce qui les empêche de contracter des maladies cardiaques.

De plus, des dirigeants algériens, vieux pour la plupart, sont en majorité malades depuis longtemps, souvent en phase terminale de quelque chose, ce qui ne les a pas empêchés de diriger. Mal bien sûr, mais pas de panique ou de prophéties de fin du monde, l’Algérie s’en sortira. Elle va même gagner la Coupe d’Afrique et la remplir. De quoi ? Bonne question. Mais une victoire, même au foot, reste une victoire.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!