Meurtre au Salon du livre (6e épisode) | El Watan
toggle menu
mardi, 15 octobre, 2019
  • thumbnail of elwatan15102019





Meurtre au Salon du livre (6e épisode)

04 novembre 2018 à 21 h 01 min

Un meurtre ? Au SILA, ce grand rassemblement pacifique de mots et de phrases ? Oui, c’est ce qui vient d’arriver et le criminel n’a toujours pas été arrêté. Mais pourquoi un meurtre ? On aime ou on déteste certains écrivains, ce n’est pas une raison pour les tuer, c’est encore moins une raison pour tuer un lecteur qui lit des livres. C’est à travers les nombreuses pistes qu’a suivies sans succès l’inspecteur Loub, chargé de l’enquête, que celui-ci est arrivé à cette étrange conclusion, ce meurtre est pour lui comme la littérature de Mustapha Benfodil, incompréhensible.

L’inspecteur, désespéré, a vaguement pensé à appeler sa mère et écrire un livre ou en lire un, et c’est au moment où il envisageait de démissionner et de changer de carrière pour se reconvertir dans le journalisme à sensation qu’il a décidé une dernière fois de rassembler tous les indices. La victime, un lecteur, 42 ans, est morte dans un Salon de littérature d’un violent coup de stylo dans la gorge qui lui a ouvert la trachée artère. Après vérification, le stylo appartient à l’éditeur Chihab et le livre retrouvé dans le sachet en plastique Bellat qu’il avait à la main est signé de Maïssa Bey. Chihab et Bey ont un alibi, Bellat et le stylo aussi. Et alors ? Alors rien, l’inspecteur a tenté une dernière fois d’extirper des aveux à Djamel Kaoud, un écrivain agissant sous pseudonyme, qu’au départ tout le monde a confondu avec Chalghoumi, un imam qui passe souvent sur les plateaux TV français. Mais rien, ce n’est pas lui. C’est là où l’inspecteur Loub a eu une idée. Connaissant l’ego démesuré des auteurs, il a décidé, en accord avec le commissaire du Salon, d’organiser un concours de la meilleure nouvelle qui raconterait le crime parfait au SILA. Le gagnant se verra remettre un prix d’une valeur de 40 milliards, un week-end à Oran avec le ministre de la Culture, un camion Hyundai et un abonnement gratuit de 10 ans à la rubrique culturelle d’El Moudjahid. C’est ainsi que le piège pervers s’est monté.

A suivre…


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!