Même promesse peut fondre sous la chaleur | El Watan
toggle menu
jeudi, 22 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190822



  • Pub Alliance Assurance


Même promesse peut fondre sous la chaleur

06 août 2019 à 10 h 00 min

Ils s’étaient jurés une chose après avoir renvoyé Bouteflika rouler vers son triste destin : rester dans le cadre légal. Ce qui a posé de gros problèmes, comment tout changer sans ne rien pouvoir légalement changer ?

Une question qui touche les prérogatives réelles du chef de l’Etat et président par intérim, et qui a donné lieu à diverses réponses avec le limogeage de hauts fonctionnaires, walis et chefs de daïra, jusqu’à dernièrement où le ministre de la Justice a été changé alors que l’article 104 de la Constitution est clair : «Le gouvernement en fonction au moment de l’empêchement, du décès ou de la démission du président de la République ne peut être démis ou remanié jusqu’à l’entrée en fonction du nouveau président de la République.»

C’est de là que Bedoui tient sa longévité, accroché à un article plus qu’à une fonction réelle, mais ce n’est pas la seule promesse non tenue : avec le soleil qui tape comme un général sur la tête d’un soldat, d’autres ont fondu depuis le printemps. Celle qui a engagé Gaïd Salah à protéger le hirak alors que lors d’un procès qui vient d’avoir lieu à Annaba contre un porteur de drapeau amazigh, le procureur a demandé 10 ans de prison.

Ou celle du hirak lui-même qui s’était promis de rester pacifique et brandit la désobéissance civile. Ou encore celle du panel où une nouvelle arrivante, désignée on ne sait par qui, vient d’annoncer qu’il n’y a actuellement pas de détenus d’opinion, oubliant Benhadid, Bouregaâ et les autres, en prison pour ce qu’ils ont dit, pas pour ce qu’ils ont fait. En dehors de Bensalah, le seul à n’avoir jamais fait de promesses, les autres ont donc failli.

On peut accuser le soleil, la chaleur, le dérèglement climatique, les usines à CO2 et même les vaches, mais la question restera, pourquoi avoir choisi cette année, qualifiée aujourd’hui de l’année la plus chaude sur Terre, pour entamer le hirak ? Heureusement, septembre arrive, et même des barrages filtrants ne peuvent l’empêcher de rejoindre les grandes villes.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!