L'obéissance civile | El Watan
toggle menu
samedi, 07 décembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191207



  • Massage Tunisie

L’obéissance civile

05 août 2019 à 10 h 00 min

Smaïl Lalmas, avion furtif du panel qui a démissionné le temps de s’asseoir, a fait cette révélation sur ce que chacun sentait : «Le dialogue s’impose d’abord entre les tenants du pouvoir.» En effet, comment dialoguer avec la Présidence, l’armée ou les pompiers, alors qu’à l’intérieur des structures de l’Etat, les segments qui tiennent la décision ne sont pas encore d’accord entre eux sur la nature de l’avenir du pays ?

Etat démocratique ou semi-démocratique, public, privé ou semi-public, civil ou PCA, militariste ou républicain, bio, avec pesticides ou sans mayonnaise, d’origine contrôlée ou ouvert.

Ce problème dans la démarche, lancer un dialogue avant même d’être d’accord en interne sur ce qu’il y a à négocier et ce qui n’est pas négociable, montre bien que l’Etat profond, aréopage d’un certain âge, hésite encore sur la question fondamentale du monopole politique.

Mais de qui Bensalah est-il le représentant ? De quoi Gaïd Salah est-il le porte-parole ? D’où Bedoui tire-t-il sa fonction ? Le pouvoir émane du peuple, jurent les articles 7 et 8 de la Constitution, mais montée sur la base d’un schéma lu à l’envers, l’Algérie aura aujourd’hui généré Bensalah, Bedoui et Gaïd Salah, qui ne sont pas élus, et même s’il est naïf de penser qu’un Etat se construit avec de simples votes, c’est à eux de résoudre l’équation qu’ils ont créée.

Repartir de zéro, dialoguer en interne, puis entamer un dialogue avec un panel, qui lui-même aura déjà dialogué avec le hirak.

Ce qui fait déjà trois dialogues, mais au moment où les militaires et civils soudanais sont parvenus à un accord, on peut légitimement se demander qui sont ces gens en Algérie qui hésitent et décident, exigent et menacent, eux qui n’ont rien dit en 20 ans.

Comment s’appellent-ils, quel est le critère de leur accession ? Sagesse, instruction, culture ou force physique ? Ont-ils des enfants qui vivent en Algérie ? La désobéissance civile n’est pas loin, qu’il faudrait vite remplacer par l’obéissance aux civils.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!