L'intérimaire (6) | El Watan
toggle menu
mercredi, 30 novembre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

L’intérimaire (6)

22 août 2019 à 9 h 19 min

Il est fatigué, usé et malade, mais il sait qu’il doit tenir, car après avoir accepté sa nomination comme président du Sénat par Bouteflika, il est conscient que s’il jette l’éponge, la crise sera encore plus profonde et les prédateurs au sommet finiront par s’entretuer sur le dos du pays pour occuper le poste vacant.

Il sait aussi que rien n’est facile et il regrette les anciens temps où il n’avait rien à faire, qu’à remplacer le Président malade dans des rendez-vous internationaux ou recevoir un dignitaire à l’aéroport pour aller dîner avec lui. N’ayant pas de pouvoir malgré son statut de chef d’Etat, il sait que le FLN et le RND pourraient être autorisés à participer au dialogue et même, pourquoi pas, Tliba directeur du panel. Il sait aussi que l’ONM des moudjahidine, par la voix de son secrétaire général, lui aussi intérimaire, a demandé au FLN de changer de nom, et lui qui serait monté au maquis à 18 ans selon sa fiche pour devenir député FLN de Tlemcen à l’indépendance et finir secrétaire général du RND, il n’a évidemment pas d’avis sur la question mais a bien été obligé, de par sa fonction-cadeau, de faire un discours pour le 20 Août, Journée du moudjahid, encensant les combattants en oubliant que l’un d’entre eux est toujours en prison pour ses déclarations. Avec une voix morte, des phrases creuses et une sémantique éculée, il a tenté de faire valoir le sens du combat, lui qui s’est éteint il y a plus de 50 ans pour devenir un sujet au service du régime, et a essayé de convaincre les partisans du hirak de négocier alors qu’il n’a pas réussi à convaincre les tenants du régime de faire un geste, encore moins de clarifier leurs propres positions sur la nature du futur Etat. Il sait qu’il est arrivé là par hasard et aurait aimé être ailleurs. Il sait qu’il ne doit son poste qu’à un calcul de l’enfant de son village, l’ex-Président. Il est le chef de l’Etat. Il représente de fait 40 millions d’Algérien(ne)s. 40 millions d’Algérien(ne)s qui ne veulent pas lui ressembler.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!