L’homme qui regardait les avions | El Watan
toggle menu
dimanche, 28 novembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



L’homme qui regardait les avions

17 octobre 2021 à 10 h 02 min

Aterre, tout est fermé, comme en mer, où les patrouilles patrouillent. Mais le ciel aussi, à peine entrouvert dans une situation de monopole alors qu’une réunion a dernièrement eu lieu entre Air Algérie et le ministère des Transports pour étudier une nouvelle demande exorbitante de subvention et la baisse des tarifs, exorbitants aussi.

En saison basse, pour un étudiant à Paris qui veut rentrer à Alger voir sa famille, la compagnie, ainsi que celles qui sont obligées de s’aligner sur ses tarifs, propose un aller simple à 1000 euros et facture un Alger-Tamanrasset, soit dans le même pays à 36 000 DA. A titre comparatif, un billet Tunis-Paris est à 25 000 DA, un Casablanca-Rome est à 20 000 DA et un vol Barcelone-Londres pour novembre à 3000 DA. Pourquoi cet état de fait ? Les raisons ont été évoquées, ce qui n’a pas réglé le problème mais en pose un autre, a-t-on réellement besoin d’une compagnie nationale et d’un pavillon de souveraineté avec du poulet au menu à bord, principal argument de vente d’Air Algérie ? Oui, mais surtout ceux qui ne payent pas leurs billets, à l’image des dirigeants ou des stewards de la compagnie dont 4 viennent de faire l’objet d’un mandat d’arrêt français, impliqués dans un vaste trafic de smartphones, bijoux et ordinateurs volés.

Faut-il dissoudre Air Algérie en réorganisant totalement le ciel algérien, ce qui avait été promis par le Président, sans résultats ? Oui, mais ses 9000 employés ? Au choix, les recaser dans des compagnies de fret ou low cost à créer ou s’ils ne veulent vraiment pas travailler, les mettre à Sonatrach ou à l’ENTV. Comme pour la Nouvelle Algérie, on aime ce pays qui est le nôtre et on le défend contre toute agression, mais on ne va pas excuser toutes ses dérives, sa gestion bancale, ses arrestations arbitraires, censures, passe-droits et blocages au nom de l’amour. C’est probablement la plus grande erreur du régime, l’amour n’est pas une carte blanche. Même pas rose.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!