L’épidémie d’adjectivité se propage | El Watan
toggle menu
dimanche, 26 septembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021




L’épidémie d’adjectivité se propage

05 janvier 2021 à 10 h 10 min

Soulagé et heureux, l’avocat, un civil, du général Toufik, a utilisé une nouvelle formule à l’issue du verdict du tribunal militaire de Blida pour «complot contre l’armée et l’Etat» : «La justice nouvelle de l’Algérie nouvelle» a conclu le défenseur pour qualifier l’annulation du premier procès contre les généraux Toufik et Tartag et les sergents Hanoune et Saïd.

Les dizaines de détenus d’opinion encore en prison pourraient rire de cette «justice nouvelle», s’il ne faisait pas si froid dans leurs cachots, car l’usage d’adjectifs, même nouveaux, n’est pas nouveau en lui-même, il s’agit souvent d’allonger les phrases pour gagner du temps et de mettre plus de lettres pour dire le moins de choses possible. Ainsi le coup d’Etat de 1965 est devenu un «redressement révolutionnaire», une phrase plus longue, des lettres en plus et un adjectif en terminaison pour donner une légitimité à l’opération qui ne l’est pas, du moins du point de vue civil.

Des procédés syntaxiques comme celui du président Tebboune à son intronisation avec la «Nouvelle Algérie», il faut bien vendre quelque chose à défaut de matière et de pratiques réelles, au moins une terminologie avec l’adjectif «nouvelle» pour l’Algérie, qui pour l’instant ressemble beaucoup à l’ancienne. C’est pourtant ce qui est nouveau, l’Algérie est reléguée en deuxième position alors que sa qualité «nouvelle» est annoncé dès le départ pour un nouveau départ, bien que pour l’instant théorique.

L’Algérie, République algérienne démocratique et populaire de son nom officiel, devient ainsi la Nouvelle République algérienne démocratique et populaire, soit la NRADP. Trop long, trop étalé, un adjectif suivi d’un nom, féminin, puis de trois autres adjectifs qui ne qualifient pas réellement la nature du régime. Surtout, on aura du mal à imaginer des supporters de football chantant : «One two three viva la nouvelle République algérienne démocratique et populaire». Ça ne rime pas et le temps de finir le refrain, le match est terminé.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!