Le retour d’el kahloucha | El Watan
toggle menu
dimanche, 05 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan05072020




Le retour d’el kahloucha

21 juillet 2019 à 10 h 00 min

l’origine, les stades et leurs jeunes supporters de football armés de slogans contestataires qui finissent par toucher l’ensemble de la population qui reprend les chants des supporters. Puis les manifestations, Bouteflika poussé à la porte, puis enfin la finale de la Coupe d’Afrique et la victoire.

La boucle est bouclée 5 mois plus tard, avec comme dernier clou de l’alliance présidentielle désormais au complet, Amar Ghoul, le défenseur qui évoluait sur le couloir Est-Ouest en prison pour rejoindre le RND d’Ouyahia, le FLN d’Ould Abbès et le MPA de Benyounès.

Avec cette victoire, même si la belle manière qui a caractérisé le mouvement algérien et son équipe n’y était pas, avec le plus mauvais match qu’a livré l’équipe nationale et le but le plus moche de l’histoire de la Coupe d’Afrique, le résultat est là : la kahloucha, comme on l’appelle, est à la maison, après une demi-finale gagnée à la dernière minute et une finale gagnée à la première, autre boucle étrange, la veille où Hadj Ghermoul, premier manifestant, sort de prison après avoir purgé sa peine.

Bien sûr, il y avait peut-être penalty, certains auraient voulu que l’Algérie perde, d’autres, peu à l’aise avec le langage local, ont vu dans «kahloucha» un mot offensant ou raciste, ce qu’il n’est pas, les mots en «ouche» comme Hmitouche, Bibouche ou Mimoucha étant des marques d’affection désignant quelque chose ou quelqu’un de mignon.

Mais c’est d’Egypte, une autocratie militaire conduite par un général, que les Algériens et leur «Etat civil, pas militaire» ramènent un trophée, Raïs M’bolhi prenant la place par intérim du Raïs Bensalah intérimaire, qui avec son charisme digne d’une moule n’a même pas été accueilli à l’aéroport du Caire par son homologue Al Sissi, mais par un vague ministre.

De retour à Alger, la question n’est d’ailleurs toujours pas réglée. Mais comme dit notre ami Othmane, pourquoi pas un dernier match à Alger entre l’équipe nationale et l’équipe militaire ? Le gagnant prendra le pouvoir.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!