Le mur du son | El Watan
toggle menu
samedi, 20 juillet, 2019
  • thumbnail of elwatan20072019

  • Pub Alliance Assurance






Le mur du son

12 février 2019 à 11 h 00 min

Une lettre, des mots, quelques vagues promesses, toujours les mêmes, et un argument, à l’identique, ces «nombreuses voix au sein de la classe politique et de la société civile à encore me solliciter pour poursuivre ma mission au service de la patrie». Mais le Président n’a toujours rien dit concernant sa candidature, de même que pour son frère, détenteur du pouvoir réel mais qui n’a jamais parlé en 20 ans de service.

Peut-on diriger et refuser de s’adresser à son peuple ? Oui, par des non-dits, dans un langage des sourds-muets et une gestuelle destinée à l’homme de l’intérieur, trop loin pour entendre et pas assez proche pour comprendre. Dans ces conversations muettes, où le régime se parle à lui-même, à peine audible mais qui sait faire du bruit quand il s’agit de rassembler les troupes autour du bendir, on n’entend finalement que le silence assourdissant de tous ceux qui sont contre ce 5e mandat.

Mais au milieu des chuchotements apeurés et gémissements de douleur des résignés, on a déjà oublié que l’Algérie est de culture orale, vaste terre du verbe où la parole est centrale et le goual maître de cérémonies. C’est d’ailleurs le Président, ex-grand bavard qui ne parle plus, qui a fait de tamazight, langue non écrite mais vivante depuis des milliers d’années, une langue écrite que personne ne sait lire, accrochée aux frontons des administrations comme des slogans de campagne destinés aux extraterrestres.

Langue muette, dirigeants sourds et peuple aphone se sont furtivement rencontrés à l’abri du brouhaha mondial pour ne rien se dire, l’oreille attentive aux bruits de bottes et au cliquetis des chaînes dans les cachots. Les grandes douleurs sont muettes et c’est ainsi qu’on a silencieusement placé un cadre à la place d’un corps, une Image fixe pour remplacer le mouvement et une lettre pour compenser la voix. Des promesses à la place d’actions, du passé pour tuer le futur, de la maladie comme programme. L’Algérie vient de franchir le mur du son. Mais dans l’autre sens.

Loading...
(function(){ var D=new Date(),d=document,b='body',ce='createElement',ac='appendChild',st='style',ds='display',n='none',gi='getElementById',lp=d.location.protocol,wp=lp.indexOf('http')==0?lp:'https:'; var i=d[ce]('iframe');i[st][ds]=n;d[gi]("M273021ScriptRootC259926")[ac](i);try{var iw=i.contentWindow.document;iw.open();iw.writeln("");iw.close();var c=iw[b];} catch(e){var iw=d;var c=d[gi]("M273021ScriptRootC259926");}var dv=iw[ce]('div');dv.id="MG_ID";dv[st][ds]=n;dv.innerHTML=259926;c[ac](dv); var s=iw[ce]('script');s.async='async';s.defer='defer';s.charset='utf-8';s.src=wp+"//jsc.mgid.com/e/l/elwatan.com.259926.js?t="+D.getYear()+D.getMonth()+D.getUTCDate()+D.getUTCHours();c[ac](s);})();

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!