Le Lego des ego | El Watan
toggle menu
jeudi, 21 octobre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Le Lego des ego

12 septembre 2021 à 10 h 00 min

Embouteillages et grande fête au Palais du peuple qui porte très mal son nom, puisque le peuple ne peut toujours pas y entrer. C’est ainsi que tous les officiels s’y sont rendus en voiture pour offrir un hommage tardif et obligé aux sportifs handicapés revenus de Tokyo avec un panier plein de médailles.

Pourquoi ? Pour tenter de rattraper l’accueil honteux à leur retour où il n’y avait personne à l’aéroport. Comme souvent après, comme l’ouverture économique après la faillite, des plans d’évacuation et bombardiers d’eau après les incendies, des stations de dessalement d’eau de mer après la pénurie ou de l’oxygène après l’asphyxie. Des têtes sont bien tombées mais de second ordre, on ne limoge pas le ministre des Sports, pourtant premier responsable, mais ses subalternes.

Pourquoi ? Parce que si le Président limoge le ministre qu’il a nommé, il se déjuge, et en Algérie un Président ne peut pas se tromper, étant entendu qu’il ne quitte jamais le trône de son plein gré, coup d’Etat, démission forcée ou la mort. Bien sûr, il n’y a pas que ce ministre, ancien directeur de la omra parachuté à la tête de la Jeunesse et des Sports, qui sut faire porter l’erreur à ses subordonnés, il y en a d’autres, par exemple sur l’eau, le commerce, les transports, l’économie où des ministres sont maintenus avec des bilans négatifs.

Pourquoi ? L’ego encore, la conscience que l’on a de soi, le «moi», ce «je» de chacun qui s’empile sur celui des autres comme un jeu de Lego pour donner une construction géante d’éléments emboîtés qui souffrent chacun de surdimensionnement, ce que la psychologie diagnostique comme généralement désagréable et égoïste, avec une tendance à juger les autres de façon négative, se forçant à renvoyer une bonne image de soi-même mais manquant d’humilité.

De fait, on ne s’excuse jamais, on n’admet jamais nos erreurs et s’il y a un problème, c’est la faute des autres. L’ego ne peut construire un pays, Bouteflika l’a prouvé et il a fallu 20 ans à ses collaborateurs pour le comprendre.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!