Le Kranken (5) retour à la source de la brebis | El Watan
toggle menu
lundi, 30 novembre, 2020
  • thumbnail of elw_17102020




Le Kranken (5) retour à la source de la brebis

19 novembre 2020 à 10 h 00 min

Les communiqués de la Présidence posent un problème et on ne sait si elle le réalise, ce qui pose d’ailleurs un autre problème.

Mais si l’on en croit la première déclaration, le Président est parti au Kranken pour des examens, qui ne peuvent donc pas se faire ici. Covid admis ensuite, le communiqué suivant explique donc qu’on ne peut pas traiter la Covid en Algérie, encore moins ses complications, bien qu’elles n’aient pas été reconnues par la Présidence.

Troisième constat, s’il est sous respirateur, cela voudrait dire qu’il n’y a pas de respirateurs performants en Algérie, dernier point enfin, les contrôles post-traitement décrits par la Présidence ne peuvent se faire en Algérie, ce qui voudrait dire qu’à Aïn Naâdja, on ne soigne que les rhumes et la diarrhée avec des équipements modernes de dernière génération, un budget conséquent et des centaines de médecins.

En fait, c’est le même problème avec les chiffres officiels qui parlent de 1000 contaminations par jour sur le territoire national alors qu’ils seraient 10 000 à Alger, selon le chef de service immunologie de l’hôpital de Beni Messous. Le décalage est si grand qu’il est difficile de croire le gouvernement, sauf si l’immunologue est un traître à la nation. Kamel Chenoufi, procureur de Cherchell, a d’ailleurs annoncé lundi l’arrestation de 19 individus impliqués dans les incendies de forêt de novembre, faisant savoir qu’ils ont été «payés de l’étranger dans le but de déstabiliser le pays».

Quelles sont ces parties ? Il ne les a pas nommées, dommage. Heureusement, le virus, lui, a un nom, il s’appelle Covid-19 et si on avait confié aux officiels algériens la gestion de la pandémie mondiale, ils auraient simplement appelé le virus «l’ennemi». Sans plus. C’est toute la difficulté, combattre un ennemi sans le nommer et tout ami ne se contentant pas de la version officielle étant un ennemi. Heureusement, le Kranken est fatigué et va bientôt relâcher le Président. Qui va rentrer et tout régler. Peut-être même donner des noms.

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!