Le général Poincaré et son armée de mathématiciens | El Watan
toggle menu
samedi, 21 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan21092019





Le général Poincaré et son armée de mathématiciens

10 septembre 2019 à 9 h 08 min

On pense intuitivement que tout système évolue du désordre vers l’ordre. En réalité, tout système génère de l’entropie et c’est le contraire qui se passe : l’évolution se fait de l’ordre vers le désordre. Sauf qu’il faut distinguer l’ordre entropique de l’ordre social et politique. Ainsi, le désordre interne peut augmenter pendant que l’ordre humain peut s’affiner et même repasser par son point de départ, comme l’a défini le mathématicien Poincaré dans son théorème de la récurrence : «Tout système macroscopique repasse une infinité de fois par son état initial.» L’Algérie est-elle dans un désordre mathématique, entropique ou politique ?

Condamnée dans une boucle à faire du surplace ? Redouane Boudjema, qui n’est pas mathématicien mais professeur en sciences de l’information à Alger, précise : «Ce n’est pas l’Algérie qui est en crise mais le système.» Ce qui renvoie à la question fondamentale : les décideurs ont-ils un modèle en tête ? Veulent-ils pour l’Algérie un modèle équivalent à la France, l’Italie, la Chine, la Russie ou le Venezuela, aux Emirats arabes unis, au Ghana ou à la Corée du Sud ? On ne le sait pas, parce qu’eux-mêmes ne le savent pas vraiment, et aucune indication, à l’état-major ou à la Présidence, n’a apporté des éclaircissements sur le futur.

Ce que l’on sait, au présent, c’est que l’Algérie est restée plusieurs années sans président, Bouteflika n’apparaissant plus depuis longtemps, on peut donc rester encore quelques mois sans Président. Alors pourquoi ce complexe pas de danse temporel, cet empressement à ralentir sur les quelques mesures qui pourraient calmer tout le monde et surtout disqualifier ceux qui ne veulent aucune solution ? Pourquoi accélérer sur la présidentielle en freinant sur tout ce qui fait la présidentielle ? Il faut revenir à cet ORL de Blida ayant encore peur du DRS et ne veut pas faire apparaître son nom en public, mais qui a bien compris le problème : il n’y a pas pire aveugle que le sourd qui ne veut pas entendre ce qu’il ne voit pas.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!