Le dossier dans le tiroir, le tiroir dans l’armoire et l’armoire dans le placard | El Watan
toggle menu
vendredi, 03 décembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Le dossier dans le tiroir, le tiroir dans l’armoire et l’armoire dans le placard

25 novembre 2021 à 10 h 16 min

Le chômage n’est pas une fatalité. Il y a le Conseil de la nation où l’on case les amis trop vieux, il y a le CNES, Conseil national économique et social à qui l’on conseille de ne pas trop conseiller, le Conseil constitutionnel que seuls le Président et le ministre de la Justice peuvent saisir ou le Conseil d’Etat dont peu connaissent l’existence. Il y a aussi le Conseil national des droits de l’homme dont le non travail est lui-même une atteinte au droits de l’homme, le Conseil de la concurrence qui dépend du ministère du Commerce, le Conseil scientifique, le Conseil national de la comptabilité, le Conseil national de la statistique et le Conseil consultatif du patrimoine installé en mai 2021.

Sans oublier les hauts conseils, comme le Haut Conseil de sécurité, le Haut Conseil islamique ou le Haut Conseil à la langue arabe, le Haut Conseil de l’environnement et du développement durable, tous avec des majuscules au début, et le Haut Conseil de la jeunesse composé de jeunes de moins de 35 ans installé par le Président en octobre dernier et qui est étrangement le seul conseil où ses membres ne sont pas payés. Pour tous les autres, les conseilleurs n’étant pas les payeurs, ils coûtent très cher au contribuable en ces temps de crise financière et si en théorie ils servent à conseiller les décideurs qui ne sont pas tenus d’écouter, ce n’est même pas sûr. Lundi dernier devant le Conseil de la nation, le Premier ministre a évoqué le CNI, le Conseil national à l’investissement qui visiblement n’est même pas capable de conseiller, puisqu’on a appris qu’il bloquait 2500 projets. Chaque projet devant être supérieur à 5 milliards de dinars pour être examiné par le conseil, la somme représente donc au moins 100 milliards de dollars ainsi mis dans des tiroirs. Ses membres vont-ils être condamnés pour entrave au développement ou bureaucratie criminelle ? Non, mais selon une rumeur, le Président devrait prochainement installer un Conseil de surveillance des Conseils. Avis aux chômeurs.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!