La route des années 20 | El Watan
toggle menu
dimanche, 23 février, 2020
  • thumbnail of elwatan23022020 2

  • Stream système

La route des années 20

02 février 2020 à 9 h 14 min

A quoi servent deux routes parallèles si elles arrivent au même endroit ? Elles allègent la circulation, comme l’autoroute du bas pour Alger, celle de la mer, et celle du haut, Ben Aknoun, qui arrivent toutes deux à l’aéroport.

C’est donc pour gagner du temps, même s’il aura fallu 20 ans pour que Bouteflika, grand constructeur de routes par ailleurs, soit déclaré malfaisant par la commission du regoudronnage. C’est ainsi qu’entre malaise, colère et pragmatisme, la population regarde de haut, ou du bas, la démarche du nouveau Président des années 20, dialogue d’un côté et condamnations de l’autre.

Dans ce flou automoteur, seul le hirak, force de contrôle et de pression sans ambitions politiques ou de représentation, est bien sur sa route, droite, même longue, semée de barrages mais pacifique comme l’océan du même nom. Etonnant président Tebboune, né contesté d’une élection à la dernière minute, en deuxième lecture et au premier tour, élu grâce au hirak qui a réussi à faire sortir le clan Bouteflika et mis en prison tous les prétendants, qui ne cesse de soutenir les exigences du hirak, mais oublie que la première de ses revendications est la libération des détenus. En a-t-il le pouvoir ?

Ce qui est sûr est que personne n’a eu une route aussi ouverte, heureux bénéficiaire d’un concours de circonstances, avec pour la première fois aucun obstacle sérieux ; le général est mort, le DRS stérilisé, le FLN autodétruit, le RND en liberté conditionnelle, l’UGTA absente, les importateurs en fuite et le FCE en prison. S’il fait les bons choix, ce sera donc lui, s’il fait les mauvais, ce sera lui aussi, car sans barrage filtrant à part le hirak, prêt à ressortir massivement à la moindre mauvaise décision, contre-pouvoir réel qui ne sera pas inscrit dans la prochaine Constitution.

Deux routes parallèles, qui si elles se rencontrent, montreront qu’elles ne sont plus parallèles, arrivées à un rond-point. Que prévoit le code de la route ? A l’Algérienne, priorité à celui qui s’est engagé le premier.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!