La mer est toujours bleue quelque part | El Watan
toggle menu
mardi, 12 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191112



La mer est toujours bleue quelque part

18 juin 2019 à 10 h 00 min

Une partie des habitants de Club des Pins est à El Harrach, y compris le gérant de la boîte. Du coup, la célèbre station balnéaire s’est vidée, et le reste de ses habitants vient de recevoir une notification pour quitter les lieux, du moins les indus occupants, c’est-à-dire ceux qui n’ont pas de fonction étatique mais qui bénéficient de résidences payées par l’Etat.

La nature ayant horreur du vide, qui va occuper ce Club des Pins peuplé par un deal très pervers en récompense de la docilité des notables du régime ? Première hypothèse, celle de la proximité. Les habitants de Staouéli vont occuper le Club des Pins et comme à l’époque des biens vacants, vont mettre quelques factures à leur nom pour pouvoir ensuite déposer une demande de régularisation.

Deuxième hypothèse, celle de la primauté du militaire sur l’aquatique, les civils ayant échoué à construire une nation et leurs dirigeants en prison, les militaires vont reprendre du service grâce à Ammi Salah, le sauveur, et occuper les résidences de Club des Pins avec l’accord des médias publics qui idolâtrent le chef d’état-major tout comme ils ont idôlatré le précédent Président.

Troisième hypothèse, celle du droit au retour. Haddad, qui vient d’être condamné à seulement 6 mois de prison, va bientôt sortir et réclamer son droit au Club des Pins, c’est lui qui a construit la guérite des gendarmes en faction à l’entrée, tout comme les autres dirigeants qui vont être libérés pour absence de preuves.

Retour à la case départ avec moins d’arrogance quand même, Haddad en maillot et casquette qui ne nage que la nuit. Quatrième hypothèse enfin, la plus probable, le Club des Pins va être ouvert au public, qui pourra bronzer et nager à l’ombre des luxueuses résidences d’Etat.

Mais qui va y habiter ? Au plus offrant, avec des tarifs prohibitifs, au profit de l’EGT-Centre ou à un privé en concession, pour tous ceux qui ont beaucoup d’argent. Il s’agira là de remplacer une oligarchie par une autre. Au fond, qui se soucie des poissons ?


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!