La fin du costume demi-manches | El Watan
toggle menu
dimanche, 21 juillet, 2019
  • thumbnail of elwatan21072019



  • Pub Alliance Assurance




La fin du costume demi-manches

06 mai 2019 à 9 h 00 min

L’agence officielle APS l’a finalement donnée hier après-midi, 24 heures après son annonce par les médias ; les «2T», Toufik et Tartag, ainsi que le fameux «B», Bouteflika Saïd, ont été placés en détention préventive par le tribunal militaire de Blida.

Accusés d’«atteinte à l’autorité de l’armée» et «complot contre l’autorité de l’Etat», l’impunité des 3 a donc pris fin dans une prison de l’armée, tout commençant en Algérie par le militaire pour finir par le militaire. Il n’y aura pas de marche populaire pour leur libération, preuve que le pouvoir sans la popularité ou la puissance sans la légitimité ne servent à rien, c’est comme avoir un coiffeur mais pas de cheveux.

A l’inverse de Rebrab, personne n’ira marcher pour Toufik, ex-dieu devenu homme et soupçonné d’ailleurs d’avoir fait Rebrab, pas plus qu’il n’y aura un quelconque mouvement pour Saïd Bouteflika, le petit djinn au costume demi-manches, et encore moins pour Tartag, associé à tous les coups bas qu’a connus le pays dans ses moments les plus bas. Coïncidence, le Ramadhan commence avec un feuilleton à suspense qui prend fin, les méchants sont en prison, presque tous, et les gentils sont dehors, presque tous, à manifester gentiment.

Il ne reste que l’épilogue, le limogeage du gouvernement Bedoui, nommé par les Bouteflika, et le retrait de Bensalah, qui ressemble à tout sauf à un président, avec bien sûr, l’annonce par Gaïd Salah de sa propre mise à la retraite pour un repos mérité après deux mois de travail.

Ensuite ? La logique binaire prison-pas prison étant visiblement le mode de gestion, que faire de ceux qui sont dehors ? Les organiser, en structure collégiale de décision puis en instance de surveillance des élections, puis en candidats à la présidentielle pour finir par un scrutin futur puisque Gaïd Salah ne maintient plus la date du 4 juillet. Tout va bien donc, à part le prix des produits alimentaires qui vient de flamber à l’ouverture du Ramadhan. Qu’attend l’état-major pour mettre les tomates en prison ?

Loading...
(function(){ var D=new Date(),d=document,b='body',ce='createElement',ac='appendChild',st='style',ds='display',n='none',gi='getElementById',lp=d.location.protocol,wp=lp.indexOf('http')==0?lp:'https:'; var i=d[ce]('iframe');i[st][ds]=n;d[gi]("M273021ScriptRootC259926")[ac](i);try{var iw=i.contentWindow.document;iw.open();iw.writeln("");iw.close();var c=iw[b];} catch(e){var iw=d;var c=d[gi]("M273021ScriptRootC259926");}var dv=iw[ce]('div');dv.id="MG_ID";dv[st][ds]=n;dv.innerHTML=259926;c[ac](dv); var s=iw[ce]('script');s.async='async';s.defer='defer';s.charset='utf-8';s.src=wp+"//jsc.mgid.com/e/l/elwatan.com.259926.js?t="+D.getYear()+D.getMonth()+D.getUTCDate()+D.getUTCHours();c[ac](s);})();

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!