La fête du concombre | El Watan
toggle menu
samedi, 31 octobre, 2020
  • thumbnail of elwatan05102020





La fête du concombre

30 juillet 2020 à 9 h 34 min

A l’origine, c’est un sacrifice, celui d’un père qui allait tuer son fils avec un couteau bien aiguisé pour satisfaire son Dieu censé aimer ce genre de pratiques en son honneur.

Heureusement qu’un ange est arrivé pour remplacer le pauvre innocent par un animal, et c’est en ce souvenir que cette fête de l’Aïd El Adha a été instaurée, même si en réalité cet événement existait avant, puisqu’on sacrifiait déjà des enfants, mais ce n’était pas une fête, quel père pourrait en effet fêter la mort de son fils ? Mais depuis quand exactement a eu lieu le remplacement si salutaire pour les enfants ? Depuis Abraham/Ibrahim, un Mésopotamien, selon la tradition qui le fait naître à Ur sur le fleuve Euphrate, dans l’Irak actuel. Mais quand ? On ne sait pas trop, mais depuis au moins 2500, voire 3000 ans, avant le judaïsme, le christianisme et l’islam.

Mais alors, quel était son Dieu ? Selon toujours la tradition, Ibrahim était déjà un monothéiste, précurseur des trois grands monothéismes. S’agit-il alors d’El, le fameux démiurge de l’époque, dieu des dieux chez les Assyriens, Babyloniens (Bab-El) et Cananéens qui a donné Isma-El, «celui qui écoute Dieu», le fils d’Ibrahim qui a eu la vie sauve grâce à la descente de Gabri-el, Jibr-il ? Probablement, El ayant donné par la suite la racine même du mot Dieu, Eloh et Elohim pour les Juifs, Ilah et Allah, de la même origine, même si l’islam est la seule religion qui a gardé en mémoire le sacrifice d’Ibrahim.

Revenons à nos moutons, il n’est d’ailleurs pas précisé que la bête à immoler à la place de son fils soit un mouton, c’est un animal, bœuf, chèvre ou dauphin pour les musulmans d’Alaska qui n’ont pas de moutons. Mais pour ou contre cette tradition des profondeurs de l’Ancien temps, on mange de toute façon des animaux, autant que leur mort soit fêtée dans la joie et la bonne humeur. L’humanité sera peut-être végétarienne dans 100 ans, un peu plus pour les Algériens, ce qui posera un gros problème, peut-on égorger un concombre ou une carotte ?

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!