Kropotkine à Kherrata | El Watan
toggle menu
samedi, 20 juillet, 2019
  • thumbnail of elwatan20072019






  • Pub Alliance Assurance

Kropotkine à Kherrata

09 mai 2019 à 9 h 00 min

Dans ces trois temps emboîtés, la révolution, la transition et le nouveau paradigme, l’Algérie en est encore au premier, butant sur le second, envisageant avec espoirs et craintes le troisième. La transition tarde à se dessiner, enlisée dans des calculs politiques et limitée par la Constitution, les uns mettant en cause la volonté secrète de l’Etat profond à maintenir le régime en changeant juste les hommes décriés par la foule, les autres accusant l’absence de représentants du hirak pour avancer, négocier et planifier.

Qui a raison ? Une révolution qui met en avant les principes de liberté, de justice, de progrès et d’égalité aura toujours raison, et à ce titre, sans représentants et avec une logique libertaire d’autogestion, la séquence algérienne ressemble à l’anarchisme égalitaire d’un zapatisme sans armes, d’un Bakounine sans le dire, Proudhon et Kropotkine après la lettre.

En attendant l’évolution de ce formidable sursaut, l’histoire retiendra que les anarchistes russes et ukrainiens ont été liquidés par les Bolchéviques, les communards français massacrés par l’armée et les néo-Bolivaristes sud-américains décimés par le rouleau compresseur US.

Pourtant, c’est en Algérie que l’utopie a l’air plus facile à mettre en œuvre, un pays sans pouvoir des banquiers, sans véritable oligarchie structurée ou de grande bourgeoisie unifiée, une terre où très peu de médias sont la propriété d’hommes d’affaires, qui n’a pas vraiment de dette extérieure, levier de pressions, et est à l’abri de la spéculation internationale sur les monnaies flottantes.

Ce rêve est d’autant plus accessible ici que les référents nationaux, la déclaration de Novembre et la Plateforme de la Soummam sont déjà là, ainsi qu’une réelle conscience socialiste et universaliste des Algériens. Sauf qu’un rêve n’en est qu’un, simple distorsion de l’inconscient qui ouvre des portes fermées par le possible. Dans la réalité, c’est généralement plus pervers. L’une de ces perversions s’appelle Ahmed Taleb Ibrahimi.

Loading...
(function(){ var D=new Date(),d=document,b='body',ce='createElement',ac='appendChild',st='style',ds='display',n='none',gi='getElementById',lp=d.location.protocol,wp=lp.indexOf('http')==0?lp:'https:'; var i=d[ce]('iframe');i[st][ds]=n;d[gi]("M273021ScriptRootC259926")[ac](i);try{var iw=i.contentWindow.document;iw.open();iw.writeln("");iw.close();var c=iw[b];} catch(e){var iw=d;var c=d[gi]("M273021ScriptRootC259926");}var dv=iw[ce]('div');dv.id="MG_ID";dv[st][ds]=n;dv.innerHTML=259926;c[ac](dv); var s=iw[ce]('script');s.async='async';s.defer='defer';s.charset='utf-8';s.src=wp+"//jsc.mgid.com/e/l/elwatan.com.259926.js?t="+D.getYear()+D.getMonth()+D.getUTCDate()+D.getUTCHours();c[ac](s);})();

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!