Hayat, commandeur des croyants | El Watan
toggle menu
lundi, 26 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190826




  • Pub Alliance Assurance

Hayat, commandeur des croyants

24 juin 2019 à 10 h 00 min

Qui arrête les gens ? Qui décide des incarcérations ? Qui décide de censurer les journaux électroniques, le site TSA en particulier, à l’arrêt depuis un mois ?

Qui ? En théorie, c’est le gouvernement, le ministère de l’Intérieur ou la DGSN pour les premiers, les juges pour les seconds, le ministère de la Communication ou Algérie Télécom pour les troisièmes.

En réalité, personne n’assume, la décision est diluée dans un océan de responsabilités et de prérogatives, pas de noms à se mettre sous la dent. Là où il devrait y avoir un consensus, une commission de gens intelligents qui se réunit pour adopter une opération, il n’y a personne, un oukaze donné d’en haut automatiquement applicable sans négociation ni contestation.

L’Algérie étant un système pyramidal hyper présidentiel, qui donne les ordres ? Il est facile de croire que c’est Gaïd Salah ou son frère, si l’Algérie gagne la Coupe d’Afrique c’est grâce à l’armée, mais à l’époque de Bouteflika, le même problème se posait, une épidémie de choléra à Aïn Bessam ou une vague de chaleur à Ouargla lui était imputée, à ses frères ou au DRS comme force de contre-décision.

Mais l’actuel intérimaire n’ayant que peu de pouvoirs, qui décide ? Le chef d’état-major étant théoriquement limité par la Constitution qu’il défend, qui prend les décisions sachant que le flou est l’ennemi de la Nation, toute décision n’étant pas signée et assumée générant de la confusion ?

Il semblerait qu’une vieille femme, Hayat, qui aurait 2654 ans, serait celle qui décide. Des présidents, des ministres et chefs de daïra, de l’importation des voitures de moins de 3 ans, elle aurait tout enfanté et aurait fait tellement d’enfants que la plupart des hommes de pouvoir sont les siens.

C’est donc la faute des femmes ; elles génèrent puis pleurent sur ce que leurs enfants sont devenus et n’assument pas plus de responsabilité que les poules qui produisent des frites-omelettes. Est-ce vrai ? Non. Mais qui décide ? Personne et tout le monde. C’est tout le problème.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!