Fumer de l’air est-il licite quand il pleut ? | El Watan
toggle menu
jeudi, 06 mai, 2021
  • thumbnail of elwatan04042021




Fumer de l’air est-il licite quand il pleut ?

15 avril 2021 à 10 h 00 min

Si pendant l’année, le problème des libertés collectives et individuelles est principalement lié au domaine politique avec ses dérivés économiques, médiatiques ou syndicales, pendant le Ramadhan c’est la question sociale qui revient. A-t-on le droit de ne pas jeûner ?

Fumer dans la rue est-il considéré comme étant à l’appréciation de chacun ? Cette question des libertés reste un problème fondamental, devenu d’ailleurs plus complexe depuis 1 an. Pourquoi ? Pour ne prendre qu’un exemple, la Covid a fait des millions de morts en Occident parce que justement les citoyens ne voulaient pas d’entraves à leur liberté, de rassemblement, de déplacement ou de commerce. L’Algérie qui a bien géré l’épidémie en confinant de force au détriment des libertés, ce qui n’a pas posé de problème fondamental, a eu gain de cause, même si les chiffres ne sont pas réellement les vrais, même si on ne compte pas tous les cas d’infection, l’essentiel étant qu’on ne peut pas cacher 10 000 morts surtout pas en Algérie où tout le monde connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un qui travaille à l’hôpital. Est-on libre de mourir ? La discipline plus ou moins acceptée a donné ce résultat, l’Algérie est l’un des pays les moins libres de sa région mais celui qui a eu le moins de morts dus au virus.

Ce qui évidemment ne condamne pas les libertés collectives et individuelles et ne brouille pas la vraie question, a-t-on le droit de ne pas jeûner, comme en Turquie par exemple où chacun est libre, les cafés et restaurants étant ouverts, personne ne se place en gardien furieux des applications des préceptes de la foi. Reste la liberté des prix, garantie ou restreinte, défendue ou contrôlée, Kamel Rezig, encore lui, avait pour le Ramadhan promis, entre autres, du lait, de l’huile et un poulet à 250 DA le kilo.

Pour les premiers jours de ce mois, cet oiseau qui ne sait pas voler frôle les 400 DA le kilo. On est en Algérie, il est vrai que le ministre du Commerce est libre de dire n’importe quoi. Saha ramdankoum.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!