Comment fabriquer des pauvres avec leur argent | El Watan
toggle menu
vendredi, 01 juillet, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Comment fabriquer des pauvres avec leur argent

21 novembre 2021 à 10 h 00 min

Pour ceux qui pensent que les élections peuvent changer la donne, le cas de l’APN est édifiant, les députés indépendants issus du post-hirak ont tous voté pour la fin des subventions généralisées.

La main levée, les nouveaux représentants du peuple ont même voté pour que les députés de la dernière APN dissoute touchent une prime de 657 millions chacun. Récompensant la 3issaba et la moussiba, ils auront été complices d’une situation inédite qui va faire passer le pain à 50 DA, le lait à 60 DA, l’huile à 150, l’essence à 50 DA le litre, l’eau potable à 30 DA le m3 et l’électricité à 5,4 DA le kilowatt.

Pour compenser un peu, l’Algérien(ne) basse et moyenne classe qui paye ses impôts devra donc penser à faire sa carte de pauvre, procédure humiliante pour une subvention délivrée par un bureaucrate chargé de le classer comme indigent.

A l’origine, le pauvre est-il coupable ? Non, il s’agit des dévaluations répétées du dinar opérées pour rehausser de manière artificielle les exportations et réduire le déficit budgétaire dont le citoyen n’est pas responsable.

Conjuguées à la faiblesse de la production, la faillite entrepreneuriale et fiscale, ces dernières étant directement liées à la vision économique des gouvernements qui se succèdent en promettant chacun une amélioration, l’Algérie doit faire payer les pauvres et la classe moyenne pour l’incompétence de ses dirigeants qui, eux, ne seront pas touchés, puisque la nouvelle loi de finances n’a prévu aucune réduction du train de vie de l’Etat ou des super retraites des cadres supérieurs, le budget de la Présidence et des ministères importants n’ayant pas été touchés.

Il y avait pourtant plus simple, augmenter les salaires bas et moyens en baissant ceux des hauts fonctionnaires et députés, dégraisser les institutions et offrir aux chômeurs un revenu minimum. Finalement, on retombe sur la même question centrale, à quoi sert un Etat sinon à améliorer le sort de son peuple ? En quoi est-il plus utile qu’une confédération de tribus ?


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!