Bou Berrak et le 11e mandat | El Watan
toggle menu
lundi, 17 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190617
  • Pub Alliance Assurance


Bou Berrak et le 11e mandat

14 août 2017 à 12 h 00 min

Tout le monde le connaît et a eu au moins une fois affaire à lui, cet état nocturne entre le sommeil et l’éveil où l’on se sent paralysé, incapable de bouger ou de parler, fermement pris en étau par quelqu’un de ressenti comme une personne hostile qui est dans la pièce. Ce quelqu’un s’appelle ici Bou Berrak mais n’est pas hostile puisque fruit de l’imagination, syndrome d’une paralysie du sommeil désignée par les scientifiques comme un état hypnagogique appelé parasomnie.

Cet état Bou Berrak ressemble d’ailleurs beaucoup à ce qui se passe à plus grande échelle au sommet de l’Etat, grand corps malade de la tête, coincé entre le sommeil et l’éveil tout en étant paralysé, incapable de bouger, de parler ou de lancer la moindre réforme sérieuse à quelques mois de la faillite financière. Car en dehors des hallucinations causées par Bou Berrak, les muscles sont paralysés mais pas les globes oculaires qui permettent de voir et les muscles thoraciques qui permettent la respiration, ce qui explique que le régime peut voir de ses propres yeux son bilan largement négatif mais peut encore respirer et ne pas mourir. D’où vient Bou Berrak ? Ce n’est ni une créature ni une main étrangère, il est simplement dû à un blocage des fonctions motrices par un neurotransmetteur responsable de la mise au repos du corps pendant le sommeil et qui reste parfois encore actif au réveil. Si certains ont cru voir en Saïd Bouteflika le neurotransmetteur responsable de la paralysie, ce qui est sûr est que même «attrapé» par Bou Berrak, le régime ne s’empêche pas pour autant de réfléchir à sa propre succession afin que rien ne bouge demain non plus, assurant ainsi à Bou Berrak le contrôle effectif du pays. Ce qui reste le problème central conditionnant tous les autres, on ne peut créer de dynamique quand on est installés dans l’inertie. Une dérivée première du théorème d’incomplétude de Gödel, on ne peut solutionner le problème de gouvernance avec les gouvernants qui ont créé le problème de gouvernance.

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!