Au balcon, elle s'est trop penchée, son moral est tombé | El Watan
toggle menu
samedi, 21 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan21092019





Au balcon, elle s’est trop penchée, son moral est tombé

01 juillet 2019 à 10 h 00 min

Menacer puis accepter, encadrer puis surveiller, repousser puis embarquer des jeunes, puis des militants, des jeunes femmes puis de vieux hommes, et enfin des moudjahidine à la veille du 5 Juillet. L’accélération du processus de dévitalisation est arrivée à un pic avec la mise sous mandat de dépôt du commandant de l’ALN, Lakhdar Bouregaâ, déjà arrêté et torturé en 1967.

Le délit ? Il y en a plusieurs, les articles 75, 144 bis et 146 du code pénal modifié par Bouteflika sur l’offense envers le président de la République ou le Prophète, l’outrage, l’injure ou la diffamation envers l’armée et la tentative de démoraliser celle-ci. L’ANP, créée le 5 Juillet 1962, 17e puissance militaire mondiale et première en Afrique, est-elle démoralisée ?

Les 500 000 actifs de l’ANP ont-ils perdu le moral ? Ils n’ont rien dit, mais ces délits se rejoignent bien en un point, la liberté d’expression qui est en fait indirectement visée, Lakhdar Bouregaâ ayant été arrêté pour ses déclarations.

La justice est une affaire trop sérieuse pour la confier à des militaires et, de fait, on a déjà oublié la promesse printanière des magistrats de ne pas mettre de manifestants en prison, alors que le nombre de ces derniers a atteint un chiffre symbolique, ils sont aujourd’hui plus nombreux à El Harrach que les célèbres responsables corrompus qui y ont atterri avant eux.

Le pire est que pour justifier ces décisions disproportionnées et condamner Lakhdar Bouregaâ avant même tout procès, la télévision algérienne l’a accusé d’avoir usurpé l’identité d’un moudjahid, ce qui lui aurait valu son arrestation, affirmant par ailleurs qu’il était dans l’armée française de 1954 à 1956.

Où se cachaient depuis 57 ans ces informations diffusées hier par l’EPTV ? Dans la boîte à outrages, alors que ce qui en est bien un est cette entreprise de salissure, une atteinte à l’unité du pays, qui devrait ouvrir la voie à un nouvel article du code pénal sur la démoralisation. Nous qui sommes démoralisés, pouvons-nous porter plainte ?


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!