Planche à billets : La note de la Banque d’Algérie relance le débat | El Watan
toggle menu
mardi, 23 avril, 2019
  • thumbnail of elwatan20190423

Planche à billets : La note de la Banque d’Algérie relance le débat

15 avril 2019 à 9 h 00 min

La Banque d’Algérie accuse certains experts faisant partie d’une «task force installée auprès de la Primature» dans une note datée d’avril 2017 et intitulée «Le financement de l’économie : écueils et solutions possibles», d’être les principaux instigateurs d’une telle solution.

Surprenante surtout en cette période de crise politique ! C’est du moins ce que l’on peut dire sur la dernière note de la Banque d’Algérie (BA) sur le Financement non conventionnel (FNC). Un document élaboré au moment où Mohamed Loukal, l’actuel ministre des Finances,  était gouverneur de la Banque d’Algérie (BA).

Juste avant son départ de la plus haute institution monétaire (actuellement sans gouverneur) pour prendre en charge le département des finances, Loukal a dressé un point de situation sur le FNC rendu public le 1er avril (sa nomination a été annoncée le 31 mars).

Au-delà des chiffres détaillés dans ce document, ce sont les précisions de la BA qui suscitent des interrogations, notamment sur leur portée en cette période difficile que traverse le pays. Une période durant laquelle, ils sont nombreux ceux à tenter de se démarquer de tout ce qui a fait et mis en œuvre par les gouvernements qui se sont succédé.

En effet, dans la note qui a entre autres pour objet «d’apporter des éclairages sur la conduite de la politique monétaire, dans ce contexte», la BA accuse certains experts faisant partie d’une «task force installée auprès de la Primature», dans une note datée, d’avril 2017 et intitulée «le financement de l’économie : écueils et solutions possibles», d’être les principaux instigateurs d’une telle solution.

«Les experts avaient recommandé, avec insistance, comme une des solutions, face à la détérioration de la liquidité bancaire et aux difficultés de financement de l’économie, le recours au financement dit non conventionnel (planche à billets)», précise le document de la BA rappelant les différentes étapes qui ont suivi et les réserves de la BA quant aux risques de l’adoption d’une telle solution notamment la poussée inflationniste.

En somme, la sortie de la BA vient jeter la responsabilité du recours à la planche à billets sur Ouyahia et les deux experts, Nour Meddahi et Raouf Boucekkine, qui ont eu à travailler sur ce dossier au printemps 2017, c’est-à-dire quand les effets du gel de certains projets et le niveau catastrophique de la trésorerie de l’Etat se faisaient ressentir, des éléments conjugués à l’échéance présidentielle et aux promesses électorales.

Il fallait donc recourir à la planche à billets. Mais, a-t-on réellement pris en considération les orientations des experts dans ce dossier ? En réponse à cette question, Raouf Boucekkine demande tout simplement de déclassifier la correspondance avant de lancer de telles observations qu’il dit infondées. Il dira plus loin : «En vérité, la transition d’une politique monétaire prudente en phase d’excès structurel de liquidités à une politique monétaire accommodante en période d’assèchement de la liquidité bancaire et de détérioration catastrophique de la trésorerie publique était unanimement admise y compris au sein de la Banque d’Algérie.

Il fallait la mettre en musique. Le choix final de la très grosse caisse n’a en aucun cas été suggéré par aucun expert, mais est venu de haut». C’est-à-dire du pouvoir en place qui avait actionné la révision de la loi sur la monnaie et le crédit en introduisant le FNC. En plus, il a été mis «à l’ancienne»,  comme nous le fera remarquer un autre expert pour qui cette solution n’a rien à voir avec les politiques de quantitative easing (injection de l’argent dans les circuits de l’économie pour la faire repartir) mises en place dans les économies avancées».

En Algérie, ce plan n’a pas permis de booster la mise en œuvre du plan nouveau modèle de croissance économique adoptée le 26 juillet 2016 et élaborée avec l’appui d’une task force composée pour rappel de sept experts économiques. Les chiffres rendus publics par la BA le montrent clairement. Depuis la mi-novembre 2017 et à fin janvier 2019, un montant de 6556,2 milliards de dinars, a été mobilisé par le Trésor, auprès de la Banque d’Algérie.

Un montant de 500 milliards de dinars, destiné à la Caisse nationale de retraite (CNR) pour le refinancement de sa dette à l’égard de la CNAS – un montant de 1773,2 milliards de dinars, destiné au Fonds national d’investissement (FNI) pour les opérations de financement des programmes AADL, du déficit de la CNR et de projets structurants.

Aussi, sur l’encours global de 6556,2 milliards de dinars, un solde de 945,1 milliards de dinars est abrité au compte de Trésor auprès de la Banque d’Algérie et donc non encore injecté dans l’économie – un montant de 656,7 milliards de dinars est logé dans le compte du FNI auprès du Trésor dans la perspective de son utilisation en fonction des besoins avérés – un montant de 1830 milliards de dinars, fait l’objet d’une stérilisation par la Banque d’Algérie, à travers ses différents instruments.

Ainsi, au total, sur le montant global mobilisé à ce jour, de 6556,2 milliards de dinars, seul un montant de 3114,4 milliards de dinars a été injecté dans l’économie. Au final, comme nous le dit Alexandre Kateb dans l’entretien, «la planche à billets a surtout servi à renflouer les caisses de l’Etat et à gagner du temps en créant un confort illusoire».

Et finir aujourd’hui par dire que l’option était évitable. Pourquoi maintenant ? «Loukal a pu faire cela pour se défausser sur les autres en voyant tous ces ‘‘dossiers’’ qui sortent en ce moment. Il y a aussi la possibilité qu’il ait agi sur ordre pour préparer l’opinion publique au retour à l’emprunt international», analyse un autre expert financier. La sortie de la BA n’est qu’un épisode qui sera suivi par d’autres. Ce dossier, en tout cas, continuera à faire débat.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!