Aïb Mabrouk. Membre du collectif Nabni : «Le problème est au-delà du contenu des mesures mais dans la légitimité du gouvernement» | El Watan
toggle menu
vendredi, 15 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191114


Aïb Mabrouk. Membre du collectif Nabni : «Le problème est au-delà du contenu des mesures mais dans la légitimité du gouvernement»

21 octobre 2019 à 9 h 00 min

– A votre avis, y a-t-il urgence autour de tous ces dossiers stratégiques (projet de loi sur les hydrocarbures, sécurité sociale…) débattus actuellement au moment où le gouvernement est décrié ?

A notre avis, autant il y a urgence à redresser la situation économique du pays, autant ce gouvernement n’a ni la légitimité ni le mandat pour prendre des décisions importantes qui engagent l’avenir de notre pays. Le problème se situe au-delà du contenu des mesures prises que nous ne discuterons pas ici car ne connaissant pas leur contenu exact.

Il se situe au niveau de la légitimité du gouvernement actuel et de l’APN ainsi que du processus de prise de décision qui continue à être opaque, à se faire sans consultation des parties prenantes, sans publication des textes pour discussion avant leur adoption.

– S’agit-il d’une manière de faire pression sur les syndicats et sur le mouvement populaire en cours pour détourner l’opinion publique, ou bien de la continuité de l’opacité dans la gestion des questions économiques et sociales  ?

Nous n’avons aucune explication rationnelle quant à la façon hâtive dont ces mesures ont été prises. Culture de l’opacité, incompétence et/ou prédation en sont des explications possibles. Nous ne pouvons que les constater et les dénoncer.

La dernière publication de Nabni «Yetnehew gue3» vise à proposer un code de conduite, un minimum de transparence et de débats publics pour la prise de décisions importantes en matière économique. Ce code de conduite stipule que les projets de loi, par exemple, doivent être publiées à l’avance et soumises à consultations.

– Parallèlement, en dépit des difficultés financières, les transferts sociaux restent importants comme le stipule le projet de loi de finances 2020, alors que la réforme autour de ce dossier a déjà été soulevée avec des propositions soumises au débat. Quelle lecture en faites-vous ?

Ce gouvernement n’a ni la légitimité ni la capacité de mettre en œuvre une réforme aussi ambitieuse que celle des subventions. Il est prévisible qu’il se contente du statu quo.

Nabni a proposé une réforme ambitieuse des subventions à l’énergie et des subventions alimentaires en les remplaçant soit par des transferts monétaires ciblés, soit par un revenu universel. Seul un gouvernement légitime et compétent pourra mettre en œuvre une telle réforme qui nécessite l’adhésion de la population et une capacité de mise en œuvre sans faille. Nous en sommes loin.

– Dans la dernière contribution de Nabni, vous abordez une série de propositions pour en finir avec l’opacité. Quelles sont justement les priorités ? 

Dans notre dernière contribution «Yetnehew gue3», nous proposons une plateforme pour construire la gouvernance de l’Algérie de demain, une Algérie qui aura rompu avec le système actuel fait d’opacité, de prédation et de pouvoir.

Le document aborde plusieurs volets de la vie publique : le contrôle des espace politiques, associatifs, syndicaux et citoyens ; l’allocation des ressources publiques ; le contrôle de la justice ; le contrôle de l’économie ; et l’appareil sécuritaire.

Ces volets se déclinent autour de 3 piliers : le pouvoir de nomination ; les libertés ; et la réduction de l’opacité. Les propositions de Nabni sont disponibles sur son site internet et seront soumises à des consultations citoyennes afin de les compléter et de les enrichir.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!