L’absence d’une cartographie économique bloque l’intégration industrielle | El Watan
toggle menu
mardi, 18 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190618
  • Pub Alliance Assurance

Le dossier toujours en phase d’élaboration

L’absence d’une cartographie économique bloque l’intégration industrielle

21 janvier 2019 à 11 h 00 min

Les données sont loin d’être claires concernant l’évolution du monde de l’entreprise en Algérie. D’un côté, l’on déplore l’absence d’une cartographie et l’on insiste à chaque sortie sur la nécessité de doter le secteur d’un outil, et de l’autre, l’on continue à dresser des chiffres sur ce dossier.

Des chiffres qui, dans de nombreux cas, se contredisent et ne reflètent en aucun cas la réalité du terrain pour un secteur qui peine à sortir de sa léthargie et à contribuer à la diversification de l’économie tant prônée dans les discours, mais que les réformes continuent à bloquer.

Depuis quelques années, le gouvernement, par le biais de son ministre de l’Industrie, ne cesse de souligner la nécessité de doter l’économie nationale d’une base de données sur les différentes filières industrielles. Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, avait même reconnu fin 2017, lors de la présentation de son plan d’action, que le gouvernement n’avait pas les outils nécessaires d’une vision à long terme, reconnaissant dans ce sillage que les paramètres essentiels de la régulation de l’économie nationale ne sont pas entre les mains du gouvernement.

Il avait aussi déploré l’absence d’une cartographie sur l’économie nationale. Chose que le ministre de l’Industrie, Youcef  Yousfi, avait également relevé à l’époque. Et de revenir encore fin 2018 sur cette défaillance qui caractérise l’économie algérienne. Une défaillance qui n’est pas sans conséquences sur le processus d’intégration industrielle.

Cela pour dire que les choses n’ont pas réellement bougé depuis 2017, voire depuis ces deux dernières décennies. Il y a eu, certes, en 2017, cet aveu d’échec sur le déficit en informations économiques. Mais qu’a-t-on fait jusque-là pour combler ce vide ? Pas grand-chose. La place a été accordée beaucoup plus aux annonces qu’aux actions concrètes.

Un guide en préparation

Et voilà qu’en ce début d’année, le département de Youcef Yousfi annonce l’élaboration prochaine d’un guide de l’industrie nationale devant servir de base de données à tout le potentiel industriel national. «Sa mise en place est prévue avant la fin du premier trimestre de 2019», a expliqué, la semaine dernière, le secrétaire général du ministère de l’Industrie et des Mines, Kheireddine Medjoubi.

Ainsi, le projet serait ficelé au plus tard fin mars, alors que le travail autour d’un tel dossier a commencé depuis plus de deux ans. Il faut dire que la place prépondérante de l’informel dans l’économie nationale ne facilite pas la collecte des données. Ajoutons à cela le manque de coordination entre les différentes administrations. Le résultat est là aujourd’hui, avec la quasi- absence d’informations fiables sur les différentes filières industrielles.

Ce que le ministre de l’Energie et des Mines, Mustapha Guitouni, n’a pas manqué de déplorer, relevant ce paradoxe entre la volonté de développer l’intégration industrielle et l’absence d’une base de données à cet effet. Autrement dit, miser sur l’intégration industrielle nationale pour substituer la production locale à l’importation dans les conditions actuelles n’est pas chose aisée.

Eparpillement

«On est en train d’importer des pièces, alors qu’elles sont produites localement. Chose qui n’est pas normale. Il faut qu’il y ait un guide détaillé et mis à jour régulièrement sur tout ce qui se réalise en Algérie dans le domaine industriel», a plaidé dans ce cadre le ministre de l’Energie. Car, même si les capacités sont bien là, elles sont éparpillées et pas du tout cernées.

L’exemple du recours à l’importation par les deux groupes, Sonelgaz et Sonatrach, illustre cette situation de déconnexion entre les différents acteurs de l’industrie nationale. «Jusqu’à quand continuerons-nous à importer, l’Algérie est en train de perdre des sommes colossales.

Il faut que nous soyons capables de produire ces équipements en Algérie», a fait remarquer M. Guitouni, lors d’une rencontre dédiée à l’incitation à la fabrication en Algérie de matériels électriques et gaziers. «Cependant, nous n’avons pas une carte pour voir qu’est-ce qui se réalise en Algérie dans ce domaine», a-t-il regretté. A chaque fois, le constat est réitéré, sans pour autant que les choses avancent au rythme souhaité, surtout en cette période où l’on mise sur la réduction des importations.

Rien que dans l’industrie des équipements électriques et gaziers, le marché à l’horizon 2028 est évalué à 285 milliards de dinars A titre illustratif, l’Algérie aura en effet besoin, pour le réseau électrique, entre autres, de 16 millions d’unités de connecteurs de réseaux et de branchements basse tension, de 350 000 unités de coffrets.

Pour le réseau de distribution du gaz, le pays aura besoin, entre autres, de 36 000 unités de vannes en polyéthylène et de 390 000 unités d’accessoires en réseaux en polyéthylène.

Diagnostic

Mais elles sont au nombre de combien, les entreprises capables de contribuer à produire tous ces équipements ? Une question qui touche aussi d’autres filières ou opportunités d’échanges entre entités nationales qui sont importantes, en attendant la finalisation du guide. Mais aussi en attendant de faire un diagnostic détaillé des capacités industrielles de chaque wilaya, la cartographie des entreprises existantes, par filière, la connaissance des réalités des zones industrielles, l’assainissement du foncier industriel.

Ce sont autant d’éléments sur lesquels beaucoup reste à faire. Pour commencer, l’Etat a décidé de sévir en imposant à tout bénéficiaire d’un terrain à vocation industrielle inexploité pendant plus de trois ans une taxe annuelle de 5% de la valeur vénale du terrain concerné, selon le décret exécutif publié au Journal officiel n° 77. 

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!