Irrigation agricole : Des enjeux stratégiques | El Watan
toggle menu
mardi, 11 mai, 2021
  • thumbnail of elwatan10052021




Avec une pluviométrie en baisse continue

Irrigation agricole : Des enjeux stratégiques

03 mai 2021 à 10 h 35 min

Avec un déficit en pluviométrie oscillant ces trois dernières années entre 20 et 30%, l’utilisation rationnelle des ressources en eau conventionnelles s’impose notamment dans le secteur agricole ou en ce qui concerne les surfaces à irriguer dans différentes cultures. Il s’agit en effet de faire face à des enjeux sur différents niveaux : économique, environnemental et agronomique dans un contexte de changements climatiques et de raréfaction des ressources conventionnelles.

 

Si pour les besoins de la consommation, l’option du dessalement est mise en avant avec l’annonce de projets de réalisation de trois nouvelles stations, la révision de la stratégie en matière d’organisation de la ressource en s’orientant vers les eaux non conventionnelles est par ailleurs mise en exergue pour ce qui est de l’agriculture, et ce, d’autant que ce sont l’ensemble des régions du pays qui enregistrent un déficit en pluviométrie, essentiellement les zones à vocation céréalière.

Selon le ministre des Ressources en eau, Mustapha-Kamel Mihoubi, rien que pour la période de septembre à avril 2020, il a été enregistré pour la région Ouest 225 millimètres (mm) de précipitations, soit -28% comparativement à la moyenne des vingt dernières années, tandis que le Centre-Ouest a enregistré 212 mm (-42%), 375 mm pour la région Centre-Est (-26%) et 598 mm (+2%).

Ce sont donc autant d’indicateurs inquiétants qui risquent de compromettre les objectifs de développement agricole tracés dans le cadre du programme du gouvernement pour la période 2020-2024. D’où justement, selon les spécialistes en la matière, la nécessité de promouvoir l’utilisation des systèmes d’irrigation économiseurs d’eau.

Les participants à la rencontre nationale sur l’investissement agricole du 12 avril ont d’ailleurs insisté sur cette question.

Une question qui fait débat depuis quelques années mais qui tarde à être effectivement prise en charge. Ce ne sont pourtant pas les propositions qui manquent. Mais faudrait-il qu’il y ait un suivi pour parvenir à assurer une irrigation d’appoint pour 500 000 hectares de terres consacrées à la céréaliculture au nord du pays et l’irrigation complète au sud du pays à l’horizon 2024.

Pour le directeur du développement agricole et rural dans les zones arides et semi-arides au ministère, Salah Chouaki, l’objectif est réalisable. «Il y a une évolution dans le domaine de l’économie de l’eau et avec les investisseurs, nous pouvons développer plus amplement ces systèmes», a-t-il indiqué à ce sujet. Cependant, il y a lieu d’adapter ces systèmes au sol, au type d’eau et au type de culture. Ce qui nécessite un travail de longue haleine en associant les chercheurs et le monde universitaire.

Actuellement, à titre indicatif, l’on évalue à 50% la part des systèmes économiseurs d’eau, selon l’Institut national des sols (INSID). L’autre alternative face à la vulnérabilité de l’agriculture aux variations pluviométriques et aux changements climatiques consiste à développer l’utilisation des eaux non conventionnelles notamment les eaux usées traitées.

Là aussi, l’apport reste faible. Selon les dernières statistiques de l’Office national d’assainissement, sur 200 stations d’épuration des eaux usées opérationnelles à travers le pays (d’une capacité de 480 millions m3), seule une vingtaine enregistre une exploitation de leur production dans l’irrigation agricole, soit un taux de 10% des eaux traitées à l’échelle nationale.

Ces capacités sont appelées à augmenter dans les années à venir.

Ainsi, à l’horizon 2030, il est prévu de traiter 2 milliards de m3 d’eaux usées par année à dispatcher entre l’agriculture et l’industrie.

 

 


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!