Santé : L’Algérie, paradis des agences de tourisme médical | El Watan
toggle menu
mercredi, 22 mai, 2019
  • thumbnail of 20190522

Santé : L’Algérie, paradis des agences de tourisme médical

20 février 2019 à 10 h 00 min

Les pays soucieux de la préservation de leur système de santé et de la santé de leurs citoyens ont interdit la pratique du tourisme médical, à l’exemple de la France et de la Suisse, notamment.

En Algérie, des agences de tourisme médical ayant pignon sur rue, profitant de l’absence ou de la méconnaissance de la réglementation et de l’absence de réaction de l’autorité publique, se sont développées. L’utilisation par ces agences de tous les moyens de communication moderne (chaînes de télévision privées, réseaux sociaux, journaux) et le matraquage médiatique, technique de communication bien connue, ont fini par créer un réflexe du genre : «Si vous devez vous faire opérer, une solution : la Tunisie ou la Turquie…»

Cette semaine, les médecins algériens ont reçu des invitations pour assister à un show de promotion des hôpitaux privés et publics turcs, mettant en exergue les interventions qu’ils pratiquent. En fait, ce sont des interventions couramment pratiquées en Algérie, aussi bien dans le secteur public que privé.

Notons qu’une offensive est faite par les Turcs pour les transplantations. Après le geste chirurgical chèrement payé, on refilera le patient au médecin algérien pour gérer les suites graves et les traitements lourds. A Oran, se tient aussi cette semaine une «zerda» de médecins hindous pour la promotion du tourisme médical en Inde.

Après la Tunisie et le Maroc, voilà qu’on se bouscule au portillon pour «vendre» des patients, mais à quel prix et quel résultat ? Le nombre de complications et de décès est à ce titre très important. Les patients n’ont aucun recours en cas de litige, il faut le souligner.

Après l’intervention en cas de problème et d’insatisfaction, c’est notre système gratuit qui héritera des retombées avec cette fausse idée que pour les patients c’est normal que les médecins algériens deviennent des auxiliaires. Par ailleurs, s’est développée en Algérie une autre pratique complètement illégale, le médecin ou le chirurgien touriste que proposent certaines agences et cliniques privées prélevant une dîme confortable au passage.

Ces praticiens, qui sont de véritables mercenaires, viennent le week-end opérer, et repartent le lendemain pour devenir injoignables. Le patient est opéré très chèrement pour des interventions très courantes en Algérie. L’Algérie est touchée dans son honneur et les praticiens algériens dans leur amour-propre.

Les professionnels de la santé en Algérie se demandent si cela se fait à l’insu de la réglementation à partir d’une publicité sur les activités médicales qui n’est pas respectée, sinon où est le ministère de la Santé et où sont les pouvoirs publics ? 

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!