Pr Asma Oussedik. Chef de service de pédopsychiatrie : «Les enfants autistes ne sortiront pas de cette épreuve de la même manière» | El Watan
toggle menu
jeudi, 01 octobre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Pr Asma Oussedik. Chef de service de pédopsychiatrie : «Les enfants autistes ne sortiront pas de cette épreuve de la même manière»

11 août 2020 à 9 h 45 min

-Dans quelle mesure le confinement lié à la pandémie de la Covid-19 peut-il nuire au développement des enfants autistes ?

Le confinement peut créer de nouveaux troubles du comportement parce que les habitudes de ces enfants sont chamboulées. La définition même de l’autisme réside dans les troubles de l’interaction sociale. C’est la communication et la sociabilité qui est touchée avec des intérêts limites et restreints. Ce sont là des enfants qui ont besoin d’avoir des rituels, ils n’apprécient pas les changements et ont des rythmes auxquels il est important de se conformer. En arrivant, la Covid-19 a cassé toutes leurs habitudes, leurs rituels, leur quotidien… Tout a été fermé de façon brutale : écoles, centres spécialisés sans même avoir le temps de s’y préparer. Il est difficile de faire comprendre à ces enfants les raisons de ce changement.

Il est fastidieux de leur expliquer qu’il y a un virus virulent et contagieux qui sévit dans le monde. C’est là quelque chose d’abstrait que les enfants atteints du trouble du spectre de l’autisme ne peuvent pas comprendre. Nous avons pu l’expliquer aux autres enfants, mais les enfants autistes ont du mal à appréhender les choses non palpables, ils ont des difficultés à communiquer et à admettre le changement. Dans la mesure où la Covid-19 a imposé ce changement de façon brutale et que ces enfants ne peuvent communiquer, ils y répondent par des troubles du comportement. Cela peut se présenter sous forme d’agitation, des troubles du sommeil ou d’agressivité (auto-agressivité dirigée contre soi ou hétéro-agressivité dirigée contre l’autre). Ils ne comprennent pas, alors ils réagissent par leur corps comme ils savent.

-Comment gérer cette situation et faire que les enfants autistes ne soient trop abîmés par cette situation exceptionnelle ?

Nous recommandons aux parents de mettre en place de nouveaux rituels et de leur proposer de nouvelles occupations à la maison. Il est N’important de mettre au point un planning à tous les enfants et plus particulièrement aux enfants autistes pour qu’ils aient une chronologie dans la journée. Ils savent ainsi que la matinée est dédiée à telle activité et l’après-midi à telle autre… Il est également nécessaire de diversifier les activités : activité physique, dessin, peinture, activités éducatives…Cela est d’autant plus important pour les enfants atteints du trouble du spectre de l’autisme que cela les aidera ainsi à préserver leurs acquis. N’étant plus stimulés dans les institutions, il est primordial de veiller à garder leur autonomie alimentaire, leur autonomie vestimentaire, ou encore leurs apprentissages.

-Cela s’avère une rude épreuve pour les parents. Peuvent-ils tenir sur la durée ?

C’est une épreuve extrêmement difficile et une charge monumentale pour les parents. Beaucoup d’entre eux ont pu suivre les recommandations comme ils le pouvaient. Le fait est qu’ils étaient confinés à la maison avec non seulement l’enfant autiste, mais aussi ses frères et sœurs auxquels ils ont été sommés de suivre la scolarité à travers les cours sur Youtube et à la télévision. A cela s’ajoute le fait que tous les parents ne sont pas égaux devant le confinement.

Évidemment, ce n’est pas la même chose que d’être confiné dans une grande maison avec de l’espace pour tout le monde, d’avoir un seul enfant atteint du trouble de l’autisme ou d’être confiné dans un petit espace avec un enfant autiste et quatre frères et sœurs. Certains ont plusieurs enfants à suivre, d’autres vivent dans de petits espaces, d’autres continuent à faire du télétravail avec tout le stress que cela engendre et ne peuvent, de ce fait, gérer la scolarité des enfants et le suivi des enfants autistes. Ceci dit, nous n’avons pas demandé aux parents d’aller au-delà de leurs capacités, mais nous leur avons recommandé, à tout le moins, de veiller à garder certains repères : les horaires et les rituels du coucher, ceux des repas, éviter le grignotage, faire des activités physiques.

S’ils peuvent faire quelques exercices pour maintenir les acquis, c’est déjà un formidable pas en avant. Le fait est que la situation s’étale sur la durée, rendant les choses pénibles pour les parents. Aussi la situation est-elle différente d’un enfant à un autre, d’une famille à l’autre. Les parents qui sont restés à la maison, et qui n’avaient pas de télétravail, ont pu profiter de cette situation exceptionnelle, pour se montrer plus disponibles pour leurs enfants et ralentir leur rythme de travail. Malheureusement, ils ne sont pas tous logés à la même enseigne. Les enfants autistes ne sortiront pas tous de ce confinement de la même manière. Nous redoutons le mois de septembre car nous ne savons pas dans quel état nous allons récupérer les enfants.

-Et-ce que le rythme s’est ralenti, y compris dans le service de pédopsychiatrie ? Est-ce que vous avez mis en place une nouvelle forme de suivi ?

Le fait est qu’en l’absence des moyens de transport, les parents ne venaient plus dans les institutions. C’est en tout cas ce que nous avons observé à l’hôpital Drid Hocine d’Alger. A notre niveau, nous avons misé sur les télécommunications, des téléconsultations via Skype ou Whatsapp. Nous avons contacté les parents afin de les guider dans cette épreuve. Par ailleurs, nous avons mis en ligne quelques vidéos pour accompagner les parents (sur le site et la page Facebook «Santé, bonheur et famille» dédiés à tous les parents en quête du bien être de leurs enfants, ndlr). Nous avons conscience que cela n’est pas suffisant, mais c’est tout ce que nous avons pu faire car il fallait, en parallèle, gérer les urgences dans le service.

-Quelles sont les interrogations des parents qui reviennent le plus souvent ?

La gestion du temps passé devant les écrans est sans doute l’une des plus grandes préoccupations des parents. Nous, pédopsychiatres, avons tendance à déconseiller l’exposition excessive des enfants devant les écrans. Par mesure exceptionnelle, nous pensons que si cela peut aider à calmer leurs enfants, ils pouvaient se montrer un peu plus permissifs. C’est qu’il n’y a pas d’autres moyens. Confinés dans un deux-pièces avec quatre enfants, comment voulez-vous gérer la situation ? Les parents peuvent cependant permettre les écrans à leurs enfants lorsqu’ils finissent leurs devoirs ou leurs activités.

-Qu’en est-il des autres enfants qui, faut-il le rappeler, n’ont pas fini l’année scolaire à cause de la pandémie de la Covid-19. Quelles répercussions cela aura-t-il sur leur scolarité ?

C’est là, en effet, une situation inédite avec laquelle il faudra composer. Les enfants qui habituellement n’ont pas de problèmes d’apprentissage, récupéreront sans problème aucun leur niveau scolaire. Il est à souligner, à ce propos, que l’année scolaire se termine généralement à la mi-mai en Algérie (période des conseils de classe) et qu’en tout et pour, les enfants scolarisés ont perdu un mois et une semaine d’enseignement. Les enfants qui ne souffrent d’aucun problème de déficience ou de retard scolaire rejoindront les bancs de l’école sans difficultés.

En revanche, cela sera plus difficile pour les élèves ayant déjà des soucis d’apprentissage ou qui sont en décrochage scolaire. Nous sommes dans la crainte que la rentrée scolaire révèle un véritable décrochage scolaire car ces enfants ont perdu ce petit challenge quotidien stimulé par le fait d’aller tous les jours à l’école, l’obligation de travailler. Cette stimulation perdue pourrait avoir des répercussions négatives sur cette catégorie d’élèves sur lesquels il faudra se focaliser pour qu’ils sortent sans accrocs majeurs. Mais, dans l’ensemble, 70% des enfants reprendront l’école sans problème aucun.

Propos recueillis par Amel B.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!