L’Inde alerte sur un nouveau variant «Delta Plus» | El Watan
toggle menu
mardi, 24 mai, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Potentiellement plus contagieux

L’Inde alerte sur un nouveau variant «Delta Plus»

26 juin 2021 à 10 h 00 min

Le gouvernement indien tire la sonnette d’alarme. Tandis que le variant Delta de la Covid-19, aussi connu sous le nom de variant indien, est à ce jour répertorié dans pas moins de 85 pays et pourrait rapidement devenir majoritaire dans le monde, les autorités locales alertent sur une nouvelle mutation du virus : le «Delta Plus».

Comme son nom l’indique, ce énième variant est un dérivé de l’actuel variant Delta, qui serait notamment à l’origine de 9 à 10% des nouvelles contaminations en France, et inquiète particulièrement dans le département des Landes, où il représente 70% des nouveaux cas.

Dans un communiqué diffusé le 22 juin, le ministère de la Santé indien indique que ce variant «préoccupant», dont la présence a déjà été détectée dans plusieurs États du pays, le Maharashtra, le Kerala et le Madhya Pradesh, présenterait une transmissibilité accrue, s’accrocherait plus fortement aux cellules pulmonaires et serait plus résistant aux traitements à base d’anticorps monoclonaux.

Les autorités sanitaires indiennes ont demandé aux trois États en alerte face à l’apparition de ce VOC (Variant Of Concern) de mettre en place certaines mesures fortes pour en limiter la diffusion : la généralisation des tests, un traçage rapide, une amélioration de la couverture vaccinale et des confinements dans certaines zones.

Cette mutation a déjà été identifiée dans d’autres pays que l’Inde, par exemple au Canada, en Russie, aux États-Unis, au Japon, mais aussi bien plus près de nous, en Turquie, en Suisse, en Pologne ou au Portugal. Selon Le Parisien, cinq cas auraient aussi été détectés en France.

Faut-il s’inquiéter ?

Malgré les caractéristiques assez inquiétantes de cette nouvelle mutation baptisé AY.1, la communauté scientifique se veut plutôt rassurante. «Pour le moment, ce variant ne semble pas être commun et ne représente actuellement qu’une petite fraction des séquences Delta», a ainsi indiqué l’OMS à Reuters.

De son côté, la virologue Dr Gagandeep Kang, citée par la BBC, estime qu’il n’y a «pas assez de données pour appuyer le fait que ce variant soit classé comme préoccupant». «Nous n’avons pas tellement de raisons de croire qu’il est plus dangereux que le Delta d’origine», a-t-elle indiqué. À ce jour, aucun décès n’est à déplorer à cause de ce variant au Royaume-Uni ou en Inde.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!