Les nouvelles technologies de santé au service des diabétiques : Pour une amélioration de la qualité de vie des patients | El Watan
toggle menu
dimanche, 25 octobre, 2020
  • thumbnail of elwatan05102020





Les nouvelles technologies de santé au service des diabétiques : Pour une amélioration de la qualité de vie des patients

07 avril 2019 à 8 h 50 min

Assurer le suivi et améliorer le quotidien des diabétiques est aujourd’hui de plus en plus exigé afin de retarder les complications et améliorer la prise en charge des malades. D’innombrables solutions thérapeutiques, en l’occurrence l’arrivée des molécules d’innovation, ou les nouvelles technologies s’offrent aux professionnels de la santé pour une prise en charge optimale axée sur le malade.

Lesquelles offrent des moyens sophistiqués pour un contrôle adéquat permettant d’atteindre les objectifs glycémiques. Une panoplie de ces appareils et solutions digitales ont été exposées lors du congrès de la Société francophone du diabète qui s’est déroulé du 26 au 29 mars dernier à Marseille, en France, auquel ont pris part plus de 4000 médecins de 35 pays, dont l’Algérie.

Les moyens mis en place permettent ainsi, selon les experts, de réduire l’inertie thérapeutique et d’assurer une meilleure qualité de vie aux patients. «Pour mieux adapter les doses d’insuline, les malades doivent se piquer plusieurs fois par jour et surtout lorsqu’il s’agit des diabétiques de type 1.

Ces piqûres sont à la fois contraignantes et douloureuses pour les patients. Par ailleurs, les diabétiques sont amenés à consulter très souvent leur médecin pour adapter leur traitement. Aujourd’hui, il existe des méthodes modernes qui permettent d’avoir les mesures avec un simple scan sur un appareil implanté en sous-cutané.

Ce qui permet d’améliorer le quotidien des diabétiques», ont relevé les spécialistes, qui estiment qu’à travers ces nouvelles solutions, de nombreux patients sont aujourd’hui bien suivis et équilibrés.

Ces nouveaux dispositifs, dont certains sont inscrits sur la liste des produits remboursables par la Sécurité sociale, permettent une autosurveillance sans piqûres.

Il s’agit d’un appareil qui comprend un capteur et un lecteur. La mesure du glucose en continu se fait avec un simple scan. L’appareil affiche également plusieurs paramètres, notamment la valeur du glucose interstitiel, l’historique des mesures sur les 8 dernières heures, la tendance à l’hypo, ou à l’hyperglycémie, grâce à de simples flèches.

D’après les spécialistes qui recommandent ce type d’appareil à la mesure continue du glucose, assimilé à un pancréas artificiel, ce dernier peut remettre en question les méthodes classiques de dosage.

«Cette mesure continue devrait permette de prescrire des traitements plus ciblés», a-t-on souligné. Un défi que les malades et leurs médecins traitants tentent de relever. De nombreux pays ont adopté ce type d’appareils, dont le remboursement a été accordé pour leurs patients insulino-dépendants afin de pouvoir vivre comme tout le monde et contrôler la maladie toute la journée, «tant que le nombre de scans pour contrôler le glucose est important et permet un ajustement plus précis des doses d’insuline et moins de complications.»

Ce qui permet enfin de diminuer le taux de HbA1c, a-t-on relevé, tout en précisant que les experts recommandent ce type d’appareillage surtout pour les enfants. «Ce qui peut être rassurant pour eux, notamment la nuit, où certains malades ne ressentent pas l’hypoglycémie», souligne le Dr Bada, diabétologue à la clinique de Kouba.

Et de signaler qu’«en France, le taux de malades, notamment les enfants âgés de moins de 15 ans, sous pompe, est passé de 15%, en 2008, à 78% en 2018, alors que la Slovénie est à 100%, ce qui est extraordinaire», a-t-il rappelé, tout en précisant que l’Algérie est au top 5 mondial dans le diabète de l’enfant. Ce nouveau dispositif est destiné à tous les diabétiques traités à l’insuline et réalisant plus de 3 automesures de glucose par jour.

Toutefois, une éducation thérapeutique sur le diabète et une formation à l’utilisation de ces dispositifs sont indispensables pour garantir une bonne utilisation. La télésurveillance du diabète est également une des solutions développées en Europe mise à la disposition des professionnels pour une meilleure surveillance et un suivi rigoureux des malades.

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!