Dopage dans le monde : Saisie de 3,8 millions d’unités de substances dopantes illicites | El Watan
toggle menu
samedi, 21 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan21092019





Dopage dans le monde : Saisie de 3,8 millions d’unités de substances dopantes illicites

09 juillet 2019 à 10 h 01 min

Avec la participation de 33 pays et d’organismes, dont Interpol, 3,8 millions de substances dopantes et de faux médicaments ont été saisis dans le monde, a indiqué, hier, l’Office européen de police (Europol).

«Afin d’assurer la sécurité et l’équité du sport, dix-sept groupes criminels organisés impliqués dans le trafic de médicaments contrefaits et de matériel de dopage ont été démantelés», à l’issue d’une opération Viribus menée sous la coordination d’Europol par trente-trois pays, Interpol, le Centre commun de recherche (JRC), l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) et l’Agence mondiale antidopage (AMA).

L’opération, dirigée par l’italien NAS Carabinieri et co-dirigée par l’Unité financière de la police hellénique, est la «plus grande» action de ce type «jamais organisée», a indiqué un communiqué de l’agence européenne de police criminelle parvenu à l’APS.

Au cours des 20 dernières années, le commerce mondial des substances anaboliques a «considérablement» augmenté.

«Le commerce des substances dopantes est normalement décentralisé et très flexible, ouvert à toute personne souhaitant commander en ligne ou se rendre dans les pays producteurs et acheter les substances en vrac à des fabricants légitimes», a ajouté Europol, qui précise que ce sont «essentiellement» les consommateurs finaux, souvent des fanatiques de gymnastique et de bodybuilders, qui déterminent les caractéristiques de ce trafic.

Généralement, les athlètes utilisent des stéroïdes anabolisants androgènes pour améliorer leur endurance et leurs performances, réduire la graisse corporelle et stimuler la croissance musculaire.

Mais ces substances peuvent nuire gravement à la santé en augmentant le risque de crises cardiaques et d’artériosclérose et en endommageant le système reproducteur, le foie et les reins.

Elles augmentent aussi le risque de cancer. Au cours de cette opération, neuf laboratoires souterrains ont été détectés et fermés dans des pays européens et 24 tonnes de poudre de stéroïde brut ont été saisies, a encore indiqué Europol, précisant que Viribus, qui a procédé à l’arrestation de 234 suspects et à l’ouverture de 839 affaires judiciaires, a également porté sur les contrôles de dopage lors de manifestations sportives, où 1357 contrôles (analyses de sang et d’urine) ont été effectués dans certains des pays participants.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!