Alors qu’il a été Pris en flagrant délit de détournement de malades vers le privé : Un professeur chef de service promu recteur de l’université de Tizi Ouzou | El Watan
toggle menu
mercredi, 11 décembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191211


  • Massage Tunisie

Alors qu’il a été Pris en flagrant délit de détournement de malades vers le privé : Un professeur chef de service promu recteur de l’université de Tizi Ouzou

13 novembre 2019 à 8 h 00 min

Pris en flagrant délit de détournement de malade de l’hôpital (CHU de Tizi Ouzou) vers un cabinet privé, un professeur en médecine, chef de service, vient de bénéficier d’une promotion malgré un rapport d’inspection remis la semaine dernière aux deux tutelles, à savoir le ministère de la Santé et celui de l’Enseignement supérieur.

Dans le rapport d’inspection, il est mentionné la présence de nombreux malades dans le cabinet privé du frère de ce professeur venus pour une consultation spécialisée contre un payement de 4000 DA pour laquelle ce cabinet n’est pas autorisé.

Selon les dires des patients, ce professeur utilise les ordonnances et le cachet de l’hôpital. Le ministère de l’Enseignement supérieur, destinataire de ce rapport la semaine dernière, le nomme recteur de l’université de Tizi Ouzou qui a vu depuis cinq ans quatre recteurs sans pour autant demander des explications à propos de ce manquement à l’éthique et à la déontologie.

Les inspecteurs de la DSP ont ainsi relevé dans le rapport qu’ils avaient constaté la présence de ce professeur au niveau de ce cabinet sus-cité et la présence d’une quarantaine de patients qui ont déclaré avoir payé entre 4000 et 5000 DA la consultation. «Une entrevue a eu lieu avec l’intéressé et a été informé de la situation dans laquelle il exerce. «Tout en verrouillant l’accès aux patients en quête de soins et de prise en charge, il s’adonne à une pratique incompatible, voire condamnable, pour un praticien de ce rang et répréhensible par la réglementation et détournant purement et simplement les malades qu’il consulte clandestinement et frauduleusement dans le cabinet de son frère dans des conditions intolérables de promiscuité», ont signalé les inspecteurs dans le rapport remis au ministre de la Santé (sg inspection générale, DGSSRH et cabinet), au ministre de l’Enseignement supérieur, au directeur du CHU, au doyen de la faculté de médecine de Tizi Ouzou, au recteur de l’université et au wali de Tizi Ouzou et pour «envisager de réunir la commission de discipline pour examiner et traiter son cas».

Ce professeur en médecine est désormais appelé à siéger en magistrat au niveau de l’institution universitaire et est tenu de respecter les principes fondamentaux qui font l’essence même de cette institution. Peut-il alors être garant de cette haute fonction alors que ce même professeur a violé le principe de la morale et de l’éthique ?


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!